La frappe américaine en Syrie a failli causer un «affrontement militaire» avec Moscou, dit Medvedev

La frappe américaine en Syrie a failli causer un «affrontement militaire» avec Moscou, dit Medvedev© Mikhail Voskresenskiy / Sputnik
La frappe américaine contre une base de l'armée syrienne a été vivement dénoncée par Dmitri Medvedev

Après le bombardement américain d’une base militaire de l’armée syrienne, le Premier ministre russe a critiqué la politique de l’administration Trump, estimant que celle-ci se trompait d’ennemi.

«Peu après sa victoire, j’ai noté que tout dépendrait [de savoir] à quel moment les promesses électorales de Trump seraient rompues par la machine de pouvoir existant. Cela n’a pris que deux mois et demi», a lancé Dmitri Medvedev sur Facebook.

Qualifiant les frappes américaines sur une base militaire syrienne d’illégales, le Premier ministre russe a ajouté que les actions de Washington avaient été «à deux doigts de causer un affrontement militaire avec la Russie».

Au lieu de mener «une bataille conjointe contre le plus gros ennemi, Daesh, l’administration Trump a prouvé qu’elle allait férocement combattre le gouvernement légitime de Syrie», a-t-il poursuivi.

Le 7 avril, les Etats-Unis ont bombardé la base syrienne d'Al-Chaayrate en représailles à une attaque chimique présumée dans la province d’Idleb. Sans attendre les résultats de l'enquête menée sur cette attaque par les Nations unies et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), Washington a accusé le gouvernement de Bachar el-Assad d'utiliser des armes de destruction massives.

Damas a pour sa part expliqué que l’armée syrienne avait bombardé un dépôt d’armes chimiques appartenant à des combattants djihadistes.

Washington a indiqué avoir prévenu Moscou de l'imminence de son bombardement afin d'éviter des victimes russes, une allégation qui a été démentie par le président de la Commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération de Russie, Victor Ozerov.

Lire aussi : Donald Trump repris en main par l’«Etat profond» américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»