Premières images de la base syrienne d'Al-Chaayrate après les frappes américaines (VIDEO)

Premières images de la base syrienne d'Al-Chaayrate après les frappes américaines (VIDEO)© Rossiya24

Après les bombardements américains sur la base militaire d'Al-Chaayrate, en Syrie, qui ont fait 19 morts selon Damas, les premières images du site sont apparues en ligne, montrant des colonnes de fumée dans le ciel et le déploiement des secours.

Des images sont apparues sur les réseaux sociaux montrant la base syrienne d'Al-Chaayrate, près de Homs, peu de temps après le raid aérien mené par les Etats-Unis.

Une vidéo montre des images tournées depuis un véhicule de secouristes qui longe la base militaire d'Al-Chaayrate, tandis que des colonnes de fumée sont visibles dans le ciel.

Le journaliste russe Evgueni Podljubni, de la chaine Rossiya 24, a constaté que plusieurs avions étaient restés intacts dans leur hangar à l'issue du bombardement.

Un autre journaliste russe a quant à lui pris en photo un hangar dévasté dans lequel des débris d'appareils jonchent le sol.

Shayrat air base. #syria #tamahawk #shayrat #frontline #homs

A post shared by Александр Пушин, Москва. (@alex_pushin) on

Уцелевшее б/к и ангары. #tamahawk #frontline #shayrat #homs #syria

A post shared by Александр Пушин, Москва. (@alex_pushin) on

La vidéo diffusée par la chaîne d'Etat Alikhbaria montre les missiles américains au moment où ils s’abattent sur la base militaire syrienne.

Dans la nuit du 6 au 7 avril, 59 missiles Tomahawk ont été tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross stationnés en Méditerranée orientale.

Selon l'agence gouvernementale syrienne Sana, neuf civils dont quatre enfants sont morts aux abords de la base. L'armée syrienne a également précisé que dix soldats syriens avaient été tués dans les frappes, ce qui porterait le nombre de victimes à 19 au total.

Washington a affirmé que les frappes ne visaient pas les civils, mais «des avions, des abris de bombardiers, des zones de stockage pétrolier et de matériel militaire, des stocks de munitions, des systèmes de défense aérienne et des radars». 

Les Etats-Unis ont également assuré que Moscou, principal allié de Damas, avait été averti de l'opération, ce qu'a démenti le président de la Commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération de Russie, Victor Ozerov. 

La Russie a qualifié les bombardements d'«acte d’agression usant d'un prétexte artificiel contre un pays souverain et membre de l'ONU». 

Lire aussi : Syrie : Moscou suspend son accord avec Washington sur la prévention d'incidents aériens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage