Le chef du renseignement intérieur américain quitte temporairement l'enquête sur l'«ingérence russe»

Le chef du renseignement intérieur américain quitte temporairement l'enquête sur l'«ingérence russe» Source: Reuters
Devin Nunes préfère se consacrer à sa défense

Proche de Donald Trump, le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants a annoncé qu'il se retirait temporairement de l'enquête concernant une éventuelle ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine.

Devin Nunes a annoncé ce 6 avril qu'il renonçait temporairement à siéger au sein de la commission d'enquête mise en place en mars pour enquêter sur le soutien allégué de la Russie dont aurait bénéficié Donald Trump au cours de sa campagne présidentielle.

Sa décision est justifiée, a-t-il précisé, par la nécessité pour lui de répondre aux «accusations entièrement fausses» portées à son encontre par le bureau chargé des questions éthiques du Congrès. «Je veux me consacrer à la réfutation de ces allégations mensongères», a-t-il expliqué. La commission d'enquête est désormais dirigée par les Républicains Michael Conaway, Trey Gowdy et Tom Rooney.

«Devin Nunes a toujours notre entière confiance», a tenu à faire savoir le porte-parole de la Chambre des représentants, Paul Ryan, qui indique néanmoins qu'il fait confiance à Michael Conaway pour «conduire une investigation avec professionnalisme».

Le 19 mars dernier, Devin Nunes avait déclaré n'avoir constaté aucune «preuve de collusion» entre l'entourage de Donald Trump et la Russie qui aurait pu tenter d'influencer l'élection américaine en faveur du candidat républicain. Cette question fait l'objet de toutes sortes de spéculations depuis l'élection du 8 novembre dernier, malgré les réfutations catégoriques de Donald Trump

Lire aussi : Le FBI enquête sur le lien présumé entre Trump et la Russie mais exclut tout trucage du vote

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.