Le renseignement américain ne voit pas de preuve de collusion entre l'entourage de Trump et Moscou

- Avec AFP

Le renseignement américain ne voit pas de preuve de collusion entre l'entourage de Trump et Moscou© Aaron P. Bernstein Source: Reuters

Il n'y a aucune «preuve de collusion» entre l'entourage de Donald Trump et la Russie pour tenter d'influencer l'élection américaine en faveur du président, a affirmé le président de la Commission du renseignement américaine, Devin Nunes.

Le président de la Commission du renseignement de la Chambre des représentants américaine, Devin Nunes, a déclaré n'avoir constaté aucune «preuve de collusion» entre l'entourage de Donald Trump et la Russie, qui aurait pu tenter d'influencer l'élection américaine en faveur du président républicain.

Cette déclaration a été faite sur Fox News à la veille d'une importante audition, devant sa commission, du chef du FBI et du patron de l'agence de collecte de renseignement électronique pour tenter de faire la lumière sur les interférence russes dans l'élection présidentielle. En janvier, les services américains avaient affirmé que ces interférences avaient pour but de favoriser l'élection de Donald Trump mais le président les avait niées maintes fois.

Devin Nunes a également accusé certains membres de la communauté du renseignement et de la police fédérale de laisser fuiter des informations pour «nuire à l'administration Trump». «Cela me semble très clair. C'est très clair que c'est ça qui se passe», a-t-il déclaré.

C'est grâce à des fuites de ces services dans la presse que l'on a su que le conseiller pour la sécurité nationale de Donald Trump Michael Flynn aurait menti – y compris au vice-président – sur des conversations avec l'ambassadeur de Russie à Washington avant l'investiture. Michael Flynn a été forcé de démissionner dans la foulée après seulement une quinzaine de jours à la Maison Blanche. Un épisode très embarrassant pour le président, qui avait dénoncé violemment les fuites et sévèrement critiqué les services de renseignement.

Lire aussi : Le renseignement américain favorable à une enquête sur «l’ingérence russe» dans la présidentielle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»