Interpellation à Saint-Pétersbourg de six recruteurs de Daesh et du Front Al-Nosra

Interpellation à Saint-Pétersbourg de six recruteurs de Daesh et du Front Al-Nosra Source: Sputnik

Les services secrets russes ont interpellé à Saint-Pétersbourg six migrants en provenance d’Asie centrale. Tous sont soupçonnés d’avoir procédé au recrutement de combattants pour le Front Al-Nosra et Daesh.

Le 5 avril, le Comité d’enquête de Saint-Pétersbourg a annoncé avoir ouvert une enquête pénale pour soutien au terrorisme après l’interpellation de six migrants d’Asie centrale suspectés de recruter de nouveaux combattants pour le Front Al-Nosra et Daesh. D’après l’enquête, ils auraient débuté leur recrutement à Saint-Pétersbourg en novembre 2015 parmi des ressortissants d’Asie centrale.

«Le Comité d’enquête examinera soigneusement les liens et contacts des interpellés, mais doit préciser que, pour le moment, les enquêteurs ne sont pas en possession d’informations concernant une relation entre les interpellés et l’auteur de l’attentat du métro de Saint-Pétersbourg», lit-on dans un communiqué de presse.

Le 3 avril, un kamikaze s’est fait exploser dans le métro de Saint-Pétersbourg à la station Sennaïa Plochtchad. Selon le dernier bilan, 14 personnes ont été tuées et 62 blessées. De ces derniers, 49 sont toujours à l’hôpital. D'après l’enquête, l’auteur présumé de cet attentat était un citoyen russe d’origine kirghize, Akbarjon Djalilov, âgé de 22 ans. Grâce à des dashcams, les policiers ont retrouvé l'immeuble où il habitait. «Des perquisitions ont été menées à son domicile», a déclaré la porte-parole du Comité d’enquête, Svetlana Petrenko.

Lire aussi : Deuxième journée de deuil à Saint-Pétersbourg après l'explosion dans le métro

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales