Sondage : pour les Allemands, les Etats-Unis ne respectent pas les libertés

Sondage : pour les Allemands, les Etats-Unis ne respectent pas les libertés Source: RIA NOVOSTI
Les drapeaux de l'Allemagne et de l'Union européenne

D’après les résultats d’un sondage de Pew Research Center, les allemands sont plus négatifs envers les Etats-Unis que le reste de l’Europe, y compris les français.

Plus de la moitié des allemands (53%) ont déclaré qu’ils ne croyaient pas que le gouvernement de Washington respecte les libertés individuelles de ses citoyens, selon un sondage de l’opinion publique publié mardi. Ils sont 43% à estimer le contraire.

En ce qui concerne les Français, une faible majorité d'entre eux estime que le gouvernement de Washington protège bien les libertés individuelles des Américains, tandis que les Américains eux-mêmes sont partagés sur cette question (51% contre 47%).

Le sondage a également montré que 45% des Allemands avaient une perception négative des Etats-Unis, même si 50% de la population a avoué en avoir une image positive.

«Les Etats-Unis bénéficient du soutien de la population de la plupart de ses alliés clés : la majorité de l’opinion publique au Canada, en Italie, en Pologne, en France, en Royaume-Uni et en Espagne est favorable à Washington. Le seul cas critique est l’Allemagne», lit-on dans le rapport du centre de recherche.

Ces données représentent une chute spectaculaire du soutien du peuple allemand aux Etats-Unis, dont le taux atteignait près de 80% en 2000.

Parmi les principaux points marquants des relations germano-américaines qui auraient pu influencer l’opinion publique, on trouve la décision de George W. Bush d’envoyer les troupes des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, ainsi que le scandale de la mise sur écoute du portable personnel de la chancelière Angela Merkel en personne.

Au contraire, l’attitude de la population envers Washington dans d’autres pays européens, tels que la France et l’Espagne, s’est améliorée depuis 2000, alors que 73% des français et 65% des espagnols ont avoué avoir une image positive des américains.

L’utilisation par les Etats-Unis de méthodes d'interrogations très controversées s'est révélé être un autre point clé de l’enquête puisque nombreux sont ceux qui considèrent qu’il s’agit de «torture». Cette pratique est largement condamnée dans les pays européens : seuls 40% des Français les considèrent justifiés, tandis qu’aux Etats-Unis, la population approuve ces méthodes, introduites après les attentats du 11 septembre 2001.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»