Pour la ministre danoise de l’Intégration, ne pas parler danois, c'est suspect

- Avec AFP

Pour la ministre danoise de l’Intégration, ne pas parler danois, c'est suspect© François Lenoir Source: Reuters
La ministre de l'Intégration danoise Inger Stojberg

Les personnes qui parlent une langue étrangère pourraient en réalité être des immigrés clandestins, d'après la ministre danoise de l'Intégration Inger Stojberg, connue pour ses sorties polémiques. Une position qui a suscité une vague de critiques.

La ministre de l'Intégration danoise Inger Stojberg a appelé ses concitoyens à signaler aux autorités les entreprises où les employés ne se parlent pas danois, car elles pourraient abriter des travailleurs immigrés clandestins.

Cette ministre libérale, connue pour sa fermeté contre l'immigration, réagissait le soir du 30 mars à un reportage de la chaîne TV2 sur le travail des sans-papiers, contre lequel elle a juré de renforcer la lutte.

«Je veux aussi appeler les Danois ordinaires, lorsqu'ils sont par exemple dans une pizzeria et qu'ils ont l'impression qu'il y a quelque chose de bizarre en cuisine, parce qu'il y a beaucoup de passage de gens qui ne parlent pas du tout danois, à eux-mêmes contacter les autorités, puisqu'il serait utopique de croire que la police peut venir dans toutes les cuisines du Danemark», a-t-elle déclaré.

Le Danemark n'a cessé depuis une quinzaine d'années d'affermir les règles de l'immigration, insistant sur la nécessité d'apprendre les coutumes et la langue du pays pour pouvoir s'adapter au marché de l'emploi.

Cet appel à la dénonciation a suscité des critiques dans l'opposition, également favorable à la lutte contre l'immigration illégale, mais via d'autres moyens.

Des internautes ont manié la dérision avec le mot-dièse #anmeldenpizzabager (#dénonceunpizzaiolo) sur Twitter, en y accolant généralement le nom de leur pizzeria préférée.

Inger Stojberg est une habituée des déclarations controversées. Mi-mars, elle avait publié sur Facebook sa photo avec un gâteau pour fêter la 50e modification de la réglementation sur l'immigration et la naturalisation par son gouvernement.

D'après TV2, sur les 1 348 sans-papiers appréhendés par la police danoise en 2016, les plus nombreux étaient les Afghans (11%), les Nigérians (9%), les Irakiens (8%) et les Syriens (7%).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.