Le Parlement européen entend protéger la libre-circulation des citoyens de l'UE au Royaume-Uni

Le Parlement européen entend protéger la libre-circulation des citoyens de l'UE au Royaume-Uni© Oli SCARFF Source: AFP
(Photographie d'illustration)

Dans le cadre des négociations sur le Brexit, le Parlement européen compte s'opposer à la fin de la liberté pour les citoyens européens de résider et travailler au Royaume-Uni, avant que Londres ne quitte officiellement l'Union européenne.

A l'issue d'une rencontre le 27 mars entre le négociateur en chef de l'Union européenne (UE) sur le Brexit, Michel Barnier, et les leaders des groupes parlementaires européens, ceux-ci ont remanié le texte sur les «lignes rouges» que le Parlement européen refuserait de franchir dans le cadre de ses négociations avec le Royaume-Uni, rapporte The Guardian.

Le nouveau texte, qui doit être voté le 29 mars par les parlementaires européens, prévoit le refus catégorique de toute «dégradation» des droits des citoyens européens qui désireraient se rendre au Royaume-Uni au cours des deux prochaines années.

Ainsi, les groupes majoritaires au Parlement européen entendent empêcher le gouvernement britannique de distinguer, à partir du 29 mars, les Européens arrivant au Royaume-Uni à partir de cette date et ceux qui s'y trouvent déjà, en matière de droit du travail et de droit de résidence.

La 29 mars est la date à laquelle Londres notifiera officiellement l'UE de sa volonté de la quitter. Dès lors, le Royaume-Uni disposera de deux années pour négocier avec l'UE la nature des futures relations entre les deux entités. Or, la presse européenne a rapporté à plusieurs reprises que le gouvernement britannique entendait mettre fin à la libre-circulation des citoyens européens au Royaume-Uni dès l'annonce du Brexit – et non après la réalisation effective de celui-ci, à l'issue des négociations.

Lire aussi : Désolé les rêveurs, le Brexit ne rend pas inévitable l'unification de l'Irlande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»