320 euros d’amende et 15 jours de prison pour Navalny, reconnu coupable de trouble à l'ordre public

320 euros d’amende et 15 jours de prison pour Navalny, reconnu coupable de trouble à l'ordre public Source: Reuters

L'opposant russe Alexeï Navalny, arrêté le 26 mars lors d'une manifestation anti-corruption qu’il avait organisée dans le centre de Moscou malgré l’interdiction des autorités, a dû payer une amende de 320 euros et passer 15 jours en prison.

Le lendemain de son arrestation, l'opposant russe Alexeï Navalny a été condamné à 320 euros (20 000 roubles) d'amende pour avoir organisé une manifestation anti-corruption dans le centre de Moscou, rue Tverskaïa, alors qu'elle avait été interdite par les autorités.

Il s'est aussi vu infliger 15 jours de prison pour «désobéissance aux ordres d'un fonctionnaire de police» pendant son arrestation en marge du rassemblement.

Le 26 mars, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues de Moscou et de plusieurs autres villes russes pour manifester contre la corruption. Ces marches ont été organisées par des activistes liés à la Fondation anti-corruption, dont l’opposant Alexeï Navalny a pris la tête. Les autorités avaient interdit que ces manifestations se déroulent en certains lieux, à commencer par le centre de la capitale. Les lieux alternatifs proposés par la mairie de Moscou avaient été rejetés par les organisateurs.

Lire aussi : Près de 500 arrestations lors d'une manifestation contre la corruption en Russie (VIDEO)

«Les gens ont été invités sans le savoir à se rendre à des endroits où les manifestations n'étaient pas autorisées. Nous déplorons que les citoyens ne se soient pas réunis ailleurs, là où cela était autorisé», a déclaré Dmitri Peskov.

Lire aussi : La tenue de la manifestation anti-corruption malgré son interdiction, «une provocation» pour Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.