De violentes frappes aériennes à Mossoul auraient fait 200 morts, dont de nombreux civils

De violentes frappes aériennes à Mossoul auraient fait 200 morts, dont de nombreux civils© Youssef Boudlal Source: Reuters
Une maison dévastée à Mossoul

Alors que l'armée irakienne et la coalition internationale poursuivent leur combat contre Daesh dans l'Ouest de la seconde ville irakienne, des bombardements auraient causé la mort de nombreux civils, rapportent les médias locaux.

Plus de 200 personnes auraient péri dans des frappes aériennes qui ont touché au moins deux immeubles du quartier al-Jadida, à Mossoul, le 23 mars, rapporte le correspondant sur place du média kurde Rudaw.

L'information a été reprise par de nombreuses autres sources, comme le média spécialisé Middle East Eye ou encore la chaîne de télévision irakienne Al-Rafidain.

Le journaliste de Rudaw a précisé que des combattants de Daesh pourraient se trouver parmi les morts, même si de nombreuses victimes seraient civiles.

Contacté par Rudaw, des responsables de l’armée irakienne ont expliqué que les djihadistes se réfugiaient souvent dans les maisons de civils.

L’opération de l’armée irakienne, appuyée par Washington, pour reconquérir le bastion de Daesh, Mossoul, a débuté en octobre 2016. La partie est de la ville a été libérée en janvier, mais les combats se poursuivent à l’ouest.

Lire aussi : Les médias occidentaux : entre Alep et Mossoul, deux batailles, deux mesures ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage