Quand des politiques européens félicitent les Pays-Bas d'une «victoire contre les extrémistes»

Quand des politiques européens félicitent les Pays-Bas d'une «victoire contre les extrémistes» Source: Reuters
Le Premier ministre néerlandais a gagné dans les urnes

Le Premier ministre libéral néerlandais Mark Rutte semblait avoir facilement battu le 15 mars son rival Geert Wilders lors de législatives scrutées à la loupe en Europe, selon des sondages sortie des urnes.

«Après le Brexit et après les élections aux Etats-Unis, les Pays-Bas ont dit stop au populisme de mauvais aloi», a affirmé le Premier ministre libéral néerlandais Mark Rutte, devant une salle bondée à La Haye.

Pourtant lors des dernières législatives le parti de Mark Rutte, a gagné 41 sièges. Ce sont maintenant 10 sièges de moins par rapport aux derniers scrutin du même type dans le pays. Ce qui n’empêche pas certains politiques européens de se précipiter pour féliciter les Pays-Bas pour cette victoire contre «l’extrême droite».

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est félicité de cette «nette victoire» aux législatives, saluant un «vote contre les extrémistes».

Il a parlé avec Mark Rutte et l'a félicité pour sa nette victoire : un vote pour l'Europe, «un vote contre les extrémistes», a tweeté le porte-parole du président de l'exécutif européen, Margaritis Schinas.

Du côté du ministre des Affaires étrangères française, on a félicité les Pays-Bas pour avoir enrayé «la montée de l'extrême droite» et salué une «volonté de travailler à une Europe plus forte».

François Hollande pour sa part a salué la "nette victoire contre l'extrémisme" aux Pays-Bas, dans un communiqué diffusé dans la nuit du 15 au 16 mars.

Le chef de l'Etat a félicité «chaleureusement» Mark Rutte, ajoutant que «les valeurs d'ouverture, de respect de l'autre et de foi en l'avenir de l'Europe sont la seule véritable réponse aux pulsions nationalistes et de repli sur soi qui secouent le monde».

Le Directeur de la chancellerie fédérale d'Allemagne Peter Altmaier a de son côté déclaré : «Pays-Bas oh Pays-Bas, vous êtes des champions. Bravo pour ce formidable résultat.»

Le député anti-islam Geert Wilders, dont le Parti pour la liberté (PVV) a remporté mercredi 19 sièges aux législatives néerlandaises selon des sondages sortie des urnes, a revendiqué «un succès» malgré sa deuxième place ex-aequo avec deux autres formations derrière les libéraux du Premier ministre Mark Rutte. 

Quant à Greet Wilders, grand perdant des élections, il a déclaré : «Electeurs du PVV, merci ! Nous avons gagné des sièges ! Le premier succès est acquis !» Il avait remporté 15 sièges sur les 150 de la chambre basse du parlement aux dernières élections. Il a conclu en lançant : «Et Rutte n'est pas encore débarrassé de moi !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»