Royaume-Uni : des passeurs ont utilisé le turban sikh pour tromper les contrôles aux frontières

Royaume-Uni : des passeurs ont utilisé le turban sikh pour tromper les contrôles aux frontières
Illustration ©PAUL VICENTE / AFP

La combine était simple : le turban traditionnel sikh rend difficile l'identification des candidats à l'immigration au Royaume-Uni. Les passeurs ont ainsi réutilisé les même passeports pour faire entrer des dizaines de migrants afghans.

Trois cousins, Daljit Kapoor, Harmit Kapoor et Davinder Chawla, tous membres de la communauté sikh au Royaume-Uni, ont plaidé coupable devant la justice britannique. Passeurs d'immigrants clandestins, ils ont mis à profit le port du traditionnel turban sikh, autorisé sur les photos d'identité des passeports britanniques, afin de tromper les agents de la police aux frontières.

Les trois hommes ont ainsi fait entrer des dizaines de migrants afghans entre mai et juin 2014, selon le quotidien Indiatoday, demandant 12 000 livres (près de 14 000 euros) à chaque famille afghane candidate à l'immigration illégale au Royaume-Uni.

L'un des passeurs, Harmit Kapoor a également avoué avoir réservé des vols en juin 2014, tandis que Davinder Chawla se chargeait de louer une voiture afin de faire transiter les demandeurs d'asiles par Paris. Une fois qu'un premier groupe était arrivé à bon port, les trafiquants récupéraient les passe-ports afin de les réutiliser pour d'autres convois.

Au total, selon le quotidien britannique The Times, les trafiquants ont fait passer au moins une trentaine d'immigrants afghans en 2014.

Lire aussi : Pas-de-Calais : un chauffeur de taxi mis en examen pour avoir régulièrement convoyé des migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage