L'eurodéputé polonais misogyne écope d'une sanction record du Parlement européen

L'eurodéputé polonais misogyne écope d'une sanction record du Parlement européen© Janek Skarzynski / AFP
Les propos misogynes du député européen avaient fait le tour du net.

Janusz Korwin-Mikke a été sévèrement sanctionné par le Parlement européen, pour avoir soutenu au cours d'un débat que les femmes «plus faibles, plus petites et moins intelligentes» que les hommes, devaient être moins payées.

Janusz Korwin-Mikke sera privé d'indemnité journalière durant un mois, suspendu d'activité parlementaire pour dix jours et ne pourra représenter le Parlement européen à l'extérieur pour une durée d'un an, a rapporté Politico.

La sanction infligée à l'eurodéputé polonais est d'une «sévérité sans précédent», indique le site d'information.

«Je ne saurais tolérer un tel comportement, d’autant plus grave qu’il est le fait d’une personne qui devrait être le digne représentant des peuples européens. En insultant toutes les femmes, il a foulé aux pieds nos valeurs fondamentales», a commenté Antonio Tajani, successeur, depuis le 17 janvier 2017, de Martin Schulz au poste de président du Parlement européen.

Le 1er mars, au cours d'un débat au Parlement sur les différences salariales entre hommes et femmes, Janusz Korwin-Mikke s'était lancé dans une analyse qui n'avait pas convaincu tout le monde.

«Bien sûr que les femmes doivent gagner moins que les hommes, parce qu’elles sont plus faibles, plus petites et moins intelligentes, c’est tout [...] Dans le classement des Olympiades scientifiques polonaises, quelle était la place de la première femme ? 800e. Et combien de femmes se trouvent dans les 100 meilleurs joueurs d’échecs ? Aucune.»

Plusieurs eurodéputés s'étaient dit choqués par les propos du Polonais et une enquête avait été ouverte.

Lire aussi : Un député polonais fait un salut nazi, scandale au Parlement européen

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales