Une attaque à la hache à la gare de Düsseldorf fait au moins sept blessés (IMAGES)

Une attaque à la hache à la gare de Düsseldorf fait au moins sept blessés (IMAGES)
Capture d'écran twitter - express

Un homme de 36 ans originaire d'ex-Yougoslavie et souffrant «apparemment de troubles mentaux» a blessé sept personnes dans une attaque à la hache le 9 mars à la gare de Düsseldorf, dans l'ouest de l'Allemagne, a annoncé la police allemande.

La police anti-terroriste allemande a bloqué l'accès à la gare de Düsseldorf dans la soirée du 9 mars. Peu avant 20h50 (heure locale) un homme est sorti d'un train de banlieue armé d'une hache et s'en est pris aux voyageurs, faisant «sept blessés dont trois graves et quatre légers», a précisé la police dans son dernier bilan.

Selon le communiqué de la police, le suspect a ensuite sauté d'un pont en tentant de s'enfuir et s'est grièvement blessé dans sa chute. Selon l'agence allemande DPA, il n'était pas en état d'être interrogé et les raisons de son acte demeurent donc inconnues. Dans un premier temps la police avait fait état de plusieurs assaillants et de deux arrestations.

Attention, les images qui suivent peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

Auteur: SozialeKanacks

Le Spiegel rapporte que plusieurs victimes ensanglantées gisaient sur le sol de la gare. Les premières images partagées sur les réseaux sociaux montrent une personne allongée entourée de plusieurs agents de police, ainsi que des taches de sang dans le hall.

«Nous étions sur le quai, en train d'attendre le train. Au moment où il est arrivé quelqu'un a débarqué avec une hache et s'est mis à frapper les gens. Il y avait du sang partout», a raconté un témoin de la scène au quotidien Bild.

«Le suspect arrêté et qui est blessé est un homme de 36 ans originaire d'ex-Yougoslavie souffrant apparemment de troubles mentaux», ont indiqué les autorités dans un communiqué.

Fort dispositif policier

Plus aucun train ne circule actuellement depuis et vers la gare, et policiers et pompiers s'affairent sur place. 

Bruno Macedo, un des témoins de la scène, a twitté : «Un homme avec une hache poursuivi par la police à Düsseldorf. La gare est fermée. Je suis dans le train, la situation a l'air compliquée.»

Plusieurs témoins ont rapporté aux médias allemands que l'assaillant avait été aperçu sortant du métro avant d'attaquer les gens dans la gare. 

Des hélicoptères pouvaient être observés dans la soirée en train de patrouiller dans le ciel de Düsseldorf. 

L'incident s'est déroulé quelques heures après l'évacuation de l'aéroport de la ville suite à la découverte d'une bombe datant de la Seconde Guerre mondiale.

Contexte de menace accrue

«Quoi qu'il se soit passé à la gare de Düsseldorf, nos pensées et notre compassion vont aux innocents qui ont été blessés», a déclaré Peter Altmaier, directeur de la chancellerie fédérale d'Allemagne.

Si, pour le moment, le qualificatif d'attaque terroriste n'a pas été retenu, les autorités allemandes sont sur le qui-vive. La menace djihadiste qui pèse outre-Rhin, particulièrement depuis l'attentat au camion-bélier en décembre à Berlin (12 morts) revendiqué par le groupe Etat islamique, est très forte.

La mouvance djihadiste a connu ces deux dernières années un essor croissant dans le pays. Les services de renseignement intérieur estiment à environ 10 000 le nombre d'islamistes radicaux en Allemagne dont 1 600 soupçonnés de pouvoir passer à la violence. 

Outre l'attaque au camion-bélier sur le marché de Noël de la capitale, Daesh a revendiqué en 2016 un meurtre à Hambourg, un attentat à la bombe (15 blessés) et une attaque à la hache (5 blessés).

Le 8 mars, Hans-Georg Maassen, le directeur du service des renseignement allemand (BfV), déclarait qu'une attaque terroriste dans son pays pouvait avoir lieu à «tout moment». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.