Face aux accusations américaines, Moscou assure respecter ses obligations de liquidation de missiles

Face aux accusations américaines, Moscou assure respecter ses obligations de liquidation de missiles Source: Reuters

Le porte-parole du Kremlin a démenti les accusations des Etats-Unis selon lesquelles la Russie aurait violé l’accord sur la liquidation des missiles de courte et moyenne portées.

«La Russie a toujours respecté et respectera toutes ses obligations internationales, y compris celles induites par l’accord sur la liquidation des missiles balistiques à courte et moyenne portées. Je voudrais vous rappeler les paroles de Vladimir Poutine selon lesquelles la Russie reste fidèle à ses obligations internationales même dans les situations qui ne correspondent pas aux intérêts de la Russie. Nous sommes obligés d’être flexibles et nous le sommes», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, aux journalistes qu’ils lui demandaient de commenter les accusations américaines selon lesquelles la Russie ne respecterait pas cet accord.

Le 8 mars, lors d'une audition devant le Congrès, le général Paul Selva, chef-adjoint de l'état-major interarmées, a déclaré que les Etats-Unis étaient convaincus que les Russes avaient «délibérément» déployé des missiles «pour menacer l'OTAN et des installations situées dans les zones protégées par l'OTAN».

Le Traité sur les armes nucléaires à moyenne portée avait été signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, et était entré en vigueur l'année suivante. Il interdit les missiles de croisière et les missiles balistiques d'un portée allant de 500 à 5 500km.

Lire aussi : «Missile en approche» : quand un message d'alerte sème la panique dans une base américaine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales