Révélations Vault 7 de WikiLeaks : la CIA affirme avoir été au courant, et accuse des fournisseurs

Révélations Vault 7 de WikiLeaks : la CIA affirme avoir été au courant, et accuse des fournisseurs© Monika Skolimowska / www.globallookpress.com
(Photographie d'illustration)
Suivez RT en français surTelegram

Des agents de la CIA affirment qu'ils s’attendaient à des fuites sur ses techniques de surveillance électronique. Ils soupçonnent des sociétés ayant collaboré avec l’agence de renseignement d'en être à l’origine.

S’exprimant sous couvert d’anonymat, des hauts responsables du renseignement américain ont confié à l’agence Reuters, le 8 mars, que la CIA était au courant de la fuite imminente de documents de l'agence de renseignent sur la surveillance électronique, publiés par WikiLeaks le 7 mars.

Les fonctionnaires anonymes ont en outre confirmé que l’enquête interne des autorités se concentrait sur des fournisseurs extérieurs, qu’elles soupçonnent d’avoir confié ces données confidentielles au site pro-transparence.

Les hauts responsables de la CIA ont également déclaré qu’ils considéraient comme authentiques les 8 761 documents de «Year Zero» – la première salve de données rendues publiques, parmi la masse d'informations que WikiLeaks a en sa possession, baptisée «Vault 7».

Le 8 mars, le FBI a également annoncé avoir lancé une enquête criminelle fédérale visant le site de Julian Assange, en coordination avec la CIA.

Lire aussi : Espionnage de la campagne présidentielle française de 2012 : Wikileaks publie des ordres de la CIA

La CIA en mesure de prendre le contrôle des Smartphones, selon les documents fuités

Les documents du lot Year Zero révèlent que la CIA a développé un code informatique, le code «24 zero day», qui lui permettrait de prendre le contrôle des smartphones fonctionnant avec le système d'exploitation d'Apple, iOS, et celui de Google, Android. La CIA serait également en mesure d'infiltrer d'autres types d'appareils électroniques, tels que des téléviseurs connectés, selon ces documents.

«Cette collection extraordinaire, qui représente plusieurs centaines de millions de lignes de codes, dévoile à son détenteur la totalité de la capacité de piratage informatique de la CIA», a commenté Devin Nunes, président la commission du Renseignement à la Chambre des représentants américaine, après avoir pris connaissance des révélations de WikiLeaks.

Le site de Julian Assange entend certainement publier au compte-goutte les documents de son stock, comme il l'avait fait avec les mails du directeur de campagne d'Hillary Clinton, lors de l'élection présidentielle américaine de 2016. Avec Year Zero, WikiLeaks assure avoir dévoilé moins d'1% seulement de Vault 7...

Lire aussi : Révélations de Wikileaks : Berlin veut une enquête sur l’existence d’une base de la CIA à Francfort

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix