Un pompier mexicain décède en tentant de réparer un panneau publicitaire géant

Un pompier mexicain décède en tentant de réparer un panneau publicitaire géant© Capture d'écran YouTube, ©Capital CDMX
Alors qu'un pompier est mort en tentant de réparer un panneau publicitaire au Mexique, un autre appareil de ce type a fait parler de lui en diffusant des images pornographiques

Un fonctionnaire a perdu la vie en intervenant, sans harnais, au sommet d'un panneau publicitaire de 20 mètres de haut. Durant la même période, un autre panneau publicitaire a fait parler de lui, pour avoir affiché une vidéo pornographique piratée.

Erratum. Des informations ayant circulé sur les réseaux sociaux et certains médias mexicains, reprises dans un premier temps par RT, ont indiqué qu'un pompier mexicain était décédé en tentant de désactiver une vidéo pornographique diffusée sur un panneau publicitaire. Il s’avère que les médias pris pour sources avaient confondu deux événements distincts : le décès d’un pompier ayant escaladé un panneau publicitaire géant au Mexique ; et le piratage d’un autre panneau publicitaire, dans le même pays, ayant conduit à la diffusion d’une vidéo pornographique.

D'après des informations rapportées par la presse mexicaine, Alvaro Jimenez Gonzalez a trouvé la mort le 3 mars, après être monté sans harnais sur un panneau publicitaire de 20 mètres de haut situé à Mexico. Conduit à l'hôpital par les urgences, il est décédé des suites des blessures causées par sa chute.

«Nous regrettons profondément la mort de notre collègue Alvaro Jimenez Gonzalez», a fait savoir le porte-parole des pompiers locaux, Raul Esquivel. «Nous exprimons le soutien total des pompiers et du gouvernement de l’Etat de Mexico à la famille de notre collègue», a-t-il ajouté.

Un autre panneau publicitaire avait fait parler de lui sur les réseaux sociaux mexicains, après qu'il eut commencé à diffuser un film pornographique, le 3 mars, qui mettait en scène une jeune femme faisant usage d'un sextoy... Une vidéo filmée par un usager de l’autoroute et diffusée sur internet avait garanti la publicité de ce piratage insolite.

La société responsable du panneau publicitaire, Grupo Carteleras, a fini par désactiver son appareil. «Nous dénonçons le piratage de notre système», a également déclaré l’entreprise dans un tweet.

Lire aussi : Pays-Bas : une église sert de lieu de tournage pour un film pornographique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage