Emission «In the Now» : MSNBC accuse à tort les insurgés de bombardements à Donetsk (VIDEO)

Selon l’ONU, les combats en Ukraine ont déjà coûté la vie à plus de 5 300 personnes, mais le bilan officieux est dix fois plus élevé.

Regardez toutes les émissions «In the Now»

Les civils des Républiques autoproclamées ne comprennent pas pourquoi Kiev fait la guerre à des citoyens innocents. Le président ukrainien Petro Porochenko se dit inquiet du sort du Donbass mais bombarde à l’artillerie lourde les villes situées dans l’est du pays. Anissa Naouai, présentatrice de l’émission In the Now sur RT, commente une vidéo de bombardements postée par la chaîne américaine MSNBC pour laquelle les insurgés sont présumés coupables, peu importe que les civils touchés insultent le président Porochenko à la fin de la vidéo dans un passage qui a été censuré à l'antenne.

Un arrêt de bus dans l’Est de L’Ukraine a subi une attaque au mortier un matin à l’heure de pointe. Des responsables locaux constatent qu'au moins 6 civils ont été tués.

Selon l’ONU, les combats en Ukraine ont déjà coûté la vie à plus de 5 300 personnes, mais le bilan officieux est dix fois plus élevé. Presque un million de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays, près de 800 000 se sont réfugiées en Russie, le soit-disant envahisseur. Pour info ce sont des convois humanitaires russes qui ont apporté de la nourriture, des vêtements, des médicaments dans les zones les plus touchées par les combats. Mais cela n'est toujours pas suffisant.

Le garçon : «Tout commence à manquer très rapidement, tout le monde se dépêche d’attraper les choses. Et après, une autre voiture arrive mais on la vide tout de suite».

La femme : «On ne nous paye pas les salaires, aucune aide, rien. Tout le monde meurt de faim. Il y a ceux qui se sont trouvés sous le feu des tirs et maintenant ils sont à l’hôpital. Ils obtiennent les premiers soins gratuitement, mais après ils doivent payer, mais personne n’a d’argent, on n’a rien».

La grand-mère : «C’est la deuxième guerre que je vis. Je me rappelle comment nous avons cherché des restes de nourriture dans les poubelles au cours de la seconde guerre mondiale quand j’avais 6 ans. Je ne veux plus de ça».

Et maintenant ça, oui ça ! Un projets de média social issu de MSNBC déguisé en site internet cool pour les jeunes qui sont tout le temps en ligne sur leur téléphone. Ils ont la preuve que la guerre fait toujours rage dans l’Est de L’Ukraine. Seulement la preuve est quelque peu adaptée à leur goût.

Stop. On s’arrête là ! Les roquettes des insurgés sont tombées sur cette soupe populaire. Cette vidéo ne vous semble-t-elle pas familière ? Nous vous avons montré hier l’intégralité de ce film. Tout d’abord c’est un bastion des insurgés ukrainiens et voilà ma question : pourquoi se bombarderaient-ils eux-mêmes ? Et pourquoi couper une grande partie de ce que dit cette femme ? En fait voilà pourquoi :

La femme : «Sous les tables, vite, sous les tables».

La 2ème femme : «Mes enfants resteront sans mère».

La femme : «Reste calme, Léna, moi aussi j’ai deux enfants».

La 2ème femme : «Je vais le tuer, ce gros connard, Porochenko».

Alors les civils dans l’Est du pays accusent Kiev pour ce sang versé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales