Crise diplomatique Malaisie-Corée du Nord : Pyongyang exige le départ de l'ambassadeur malaisien

Crise diplomatique Malaisie-Corée du Nord : Pyongyang exige le départ de l'ambassadeur malaisien© Kyodo Source: Reuters
L'ambassadeur malaisien en Corée du Nord, Mohamad Nizan Mohamad

En réaction au renvoi de l'ambassadeur nord-coréen en Malaisie, Pyongyang a décidé de prendre une mesure similaire. L'imbroglio diplomatique entre les deux pays est lié à l'enquête sur l'assassinat du demi-frère de Kim Jong-Un, survenu en Malaisie.

La Corée du Nord a désigné l'ambassadeur de Malaisie à Pyongyang «persona non grata» et a demandé dans la matinée du 5 mars au diplomate de quitter le pays dans les 48 heures, a annoncé le 6 mars l'agence d'Etat nord-coréenne KCNA. Cette mesure fait suite à l'expulsion de l'ambassadeur de Corée du Nord en Malaisie, exigée un jour plus tôt (le 4 mars) par Kuala Lumpur.

Les autorités malaisiennes reprochent à Pyongyang de remettre en cause l'impartialité de l'enquête malaisienne sur l'empoisonnement du demi-frère du chef d'Etat nord-coréen, Kim Jong-Un. D'après celle-ci, Kim Jong-Nam, 45 ans, a succombé le 13 février à l'aéroport de Kuala Lumpur à une attaque au VX – un agent neurotoxique extrêmement puissant. Rejetant ces conclusions, les autorités nord-coréennes soutiennent que la victime est décédée d'une crise cardiaque.

Le 6 mars, le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a indiqué selon l'AFP qu’il n’attendait plus d’excuses de la part de Pyongyang pour avoir contesté l’enquête en question, malgré les demandes de Kuala Lumpur.

A ce jour, deux femmes, une Indonésienne de 25 ans et une Vietnamienne de 28 ans, ont été inculpées pour l’empoisonnement de Kim Jong-Nan, et pourraient être condamné à mort par pendaison. Elles assurent avoir été dupées et avoir cru participer à un vidéo humoristique. En outre, quatre Nord-Coréens soupçonnés d’avoir contribué à cet assassinat ont fui la Malaisie le jour même de la mort de Kim Jong-Nam.

Lire aussi : L'attaque au poison du demi-frère de Kim Jong-Un filmée par les caméras de surveillance (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»