Donbass : deux civils touchés par une mine ukrainienne près de Marjinka

Maksim Blinov Source: RIA NOVOSTI
Maksim Blinov

Un civil a été tué et l’autre gravement blessé par l’explosion d’une mine antipersonnel près du village de Marjinka, rapporte le ministère de la Défense de la République autoproclamée de Donetsk.

L’explosion de la mine terrestre près de village de Marjinka a détruit un couple : l’homme a été tué sur place tandis que la femme a été sérieusement mutilée.

«Les civils sont encore et toujours les victimes de la politique de minage des forces ukrainiennes sur les territoires  contrôlé par Kiev. Toutes les tentatives de la partie ukrainienne de rejeter la faute de l’incident d’hier sur nos forces militaires n’a rien donné», a déclaré une source du Ministère de la défense de la République autoproclamée de Donetsk. 

De son coté, Kiev ne cesse d’accuser les milices d’avoir violé le cessez-le-feu. Dans un message du Quartier-Général ukrainien publié sur Facebook, on rapporte que «lors de la journée du 19 juin, les groupement paramilitaires illégaux sous le contrôle des autorités russes ont violé 72 fois les conditions du cessez-le-feu dans la zone où l’opération antiterroriste est en cours». 

Quant aux  milices, elles ont rapporté que les troupes gouvernementales elles-mêmes sont victimes des mines au même titre que les civils. «Pas plus tard que le 8 Juin il y a eu un accidents semblable, quand une mine anti-char ukrainienne a explosé au passage d’un véhicule avec sept militaires des Forces gouvernementales à son bord. Tous les militaires ont été tués sur place», a-t-on souligne au sein du Ministère de la défense.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales