La star de Sex and the City ironise sur l’ambassadeur russe aux USA… et reçoit une réponse de Moscou

La star de Sex and the City ironise sur l’ambassadeur russe aux USA… et reçoit une réponse de Moscou© Mario Tama / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Source: AFP
L'ambassadeur russe aux Etats-Unis Sergueï Kislyak

Sarah Jessica Parker a reçu une étonnante proposition de la diplomatie russe après avoir relayé un montage de son personnage se lamentant que l’ambassadeur russe à Washington, ayant rencontré plusieurs responsables américains, se désintéresse d’elle.

«Je ne peux m’empêcher de me demander… l’ambassadeur russe a-t-il rencontré tout le monde sauf moi ?», peut-on lire sur un mème reprenant la phrase fétiche du personnage de la série américaine Sex and the City, Carrie Bradshaw, une romantique journaliste en quête du grand amour, assise seule devant son ordinateur.

Le montage a tellement plu à l’actrice qui incarne le personnage, Sarah Jessica Parker, que celle-ci l’a partagé sur son compte Instagram le 2 mars, avec le commentaire : «Je devais. Je ne connais pas la provenance mais qui que vous soyez, merci.»

I had to. Don't know the provenance however whoever you are, thank you. X, sj

Une publication partagée par SJP (@sarahjessicaparker) le

La publication humoristique évoquait la récente controverse autour du ministre américain de la Justice Jeff Sessions, à qui certains reprochent de ne pas avoir mentionné ses contacts avec l'ambassadeur russe Sergueï Ivanovitch Kislyak durant la campagne électorale du président Donald Trump.

Le lendemain soir, l’actrice américaine a reçu une réponse, non pas du diplomate, mais bien… de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«Je peux vous dire que si Sarah Jessica Parker veut s'entretenir avec l'ambassadeur de Russie aux États-Unis, tout est possible, Sergueï Ivanovitch sera ravi», a-t-elle commenté dans un message publié sur son compte Facebook.

Une proposition inattendue à laquelle l’interprète de Carrie Bradshaw n’a pas (encore ?) répondu.

Lire aussi : Maccarthysme 2.0 ? Le chef de la diplomatie russe met en garde contre une «chasse aux sorcières»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»