Ancienne propriété présumée du Qatar, un manoir de Daesh a été libéré près de Palmyre (VIDEO)

Ancienne propriété présumée du Qatar, un manoir de Daesh a été libéré près de Palmyre (VIDEO)© Ruptly
Image de l'intérieur dévasté du palais

L'agence vidéo de RT s'est rendue dans un manoir auparavant occupé par Daesh, près de Palmyre. Outil de propagande pour les terroristes avant la libération de la ville par l'armée syrienne, ce palais aurait appartenu à la famille royale qatarie.

Ruptly, l'agence vidéo de RT, a pu filmer l'intérieur et les alentours d'un gigantesque manoir situé à proximité de la ville de Palmyre et libéré par l'armée syrienne lors de son offensive militaire contre le groupe terroriste Daesh.

Les images récentes du palais filmées par Ruptly témoignent de l'ampleur des dégâts infligés au bâtiment. Le sol en marbre est maintenant recouvert de décombres, les colonnes dorées ont perdu de leur lustre, laissant apparaître leurs armatures métalliques, alors que d'autres piliers sont même éventrés, ou en morceaux.

En mai 2015, les djihadistes de Daesh s'étaient emparés de ce palais et utilisé des photographies aériennes et des images de l’intérieur du bâtiment à des fins de propagande. 

© Islamic State's Homs Province Media Network
Image du palais utilisé par Daesh pour sa propagande

Ce vaste complexe de loisirs, connu sous le nom de «Palais Moza» aurait appartenu à la famille royale du Qatar. Il aurait initialement été construit pour la mère de Tamim bin Hamad Al Thani, le souverain qatari. Débuté en 2009, l'édification du manoir n'avait néanmoins jamais été terminée. 

© Islamic State's Homs Province Media Network
Image du palais utilisé par Daesh pour sa propagande

A l'heure actuelle, on ne peut pas encore déterminer si l'état désastreux du «Palais Moza» est la conséquence des combats ou d'actes de vandalisme.

Damas a annoncé le 1er mars la reconquête par les forces russes et syriennes de la ville de Palmyre, dans la province de Homs en Syrie, après une annonce similaire faite par le porte-parole du gouvernement russe, Dmitri Peskov.

Lire aussi : L'armée syrienne aurait repris la citadelle de Palmyre à l'Etat islamique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.