Des migrants comparés à une «fuite d'eau», petites blagues entre amis

Nicolas Sarkozy© Gonzalo FuentesSource: Reuters
Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy est en forme, son public peut en témoigner. En meeting, l'ancien président a comparé l'afflux de migrants à une grosse fuite d'eau. Rires garantis chez ses partisans, grincements et dénonciations des raccourcis partout ailleurs.

«Imaginons que vous ayez une fuite d'eau chez vous, une canalisation a sauté, la cuisine est inondée. Vous appelez un plombier». Silence dans la salle, quelques rires fusent. «Le plombier propose de répartir l’eau. La moitié dans la cuisine. Un quart dans la chambre des parents. Et la chambre des enfants en réserve s’il y a vraiment trop d’eau». Rires francs qui saluent la chute du discours...ou de la blague de Nicolas Sarkozy.

Cette analogie avait été faite afin de dénoncer la proposition de la Commission européenne de répartir les migrants entre les pays européens. Mais les réseaux sociaux n'ont semblent-ils apprécié que modérement les saillies du président du parti Les Républicains. 

Même le très modéré UDI grince des dents par l'intermédiaire du député Yves Jego qui a condamné les propos de Nicolas Sarkozy en précisant qu'il n'aurait pas employé les mêmes mots. Du côté des adversaires politiques de Nicolas Sarkozy, les réactions ne se sont également pas fait attendre. 

François Hollande, pourtant un temps surnommé par Laurent Fabius «Monsieur petites blagues» en raison de son propre goût pour ce genre de petites phrases, s'est aussi fendu d'un commentaire. En déplacement en Slovaquie, il a déclaré: «Quand il s’agit de personnes, d’êtres humains, quand il y a des sujets aussi graves, je crois que ça vaut pour tout le monde, il faut les aborder et les évoquer avec gravité et donc avec maîtrise ».

En déplacement au Bourget, Manuel Valls a quant à lui estimé que «la vie politique mérite mieux que ces phrases stigmatisantes». Une remarque que Guillaume Larrivé, secrétaire national à l'Immigration au sein du parti les Républicains a aussitôt dénoncée:

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales