L'annonce du nouveau décret migratoire de Trump de nouveau reportée à la semaine prochaine

L'annonce du nouveau décret migratoire de Trump de nouveau reportée à la semaine prochaine Source: Reuters

Selon les révélations de Sky News, qui cite une source au sein de la Maison-Blanche, le nouveau décret de Donald Trump sur les immigrés et les réfugiés serra annoncé après le 27 février.

«La publication du décret sur les immigrés et les réfugiés a été repoussée à la semaine prochaine», a fait savoir une source de la Maison-Blanche citée par la chaîne de télévision américaine Sky News. La raison de ce délai n’a pas été dévoilée.

D'après la chaîne, la nouvelle mouture du décret présidentiel sur les immigrés et les réfugiés présenterait plusieurs différences importantes en comparaison avec la version précédente.  Celle-ci ciblerait les ressortissants des sept mêmes pays que le décret précédent – l’Irak, l’Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen – mais exempterait les voyageurs possédant déjà un visa pour entrer aux Etats-Unis, même non utilisé, ainsi que les citoyens américains ayant la double nationalité avec l'un de ces pays.

Le premier décret migratoire, signé le 27 janvier, avait fait beaucoup de bruit aux Etats-Unis. Des centaines de personnes avaient manifesté contre car il bloquait temporairement l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de ces sept pays à majorité musulmane et de tous les réfugiés. L'interdiction était même illimitée dans le temps en ce qui concernait les Syriens.

Lire aussi : Le chef de l'ONU appelle Donald Trump à «annuler le décret anti-immigration»

Le 3 février, un juge fédéral de Seattle, dans l'Etat de Washington, a émis une injonction temporaire bloquant l'application de ce décret sur l'ensemble du territoire américain. C'est l'appel de l'administration Trump contre cette décision que la cour de San Francisco a rejeté le 9 février.

Lire aussi : Trump défend son décret sur l'immigration, qui provoque colère et applaudissements dans le monde

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales