Benjamin Netanyahou obligé de contourner l'Indonésie pour se rendre en Australie

Benjamin Netanyahou obligé de contourner l'Indonésie pour se rendre en Australie © Jason Reed Source: Reuters
Benjamin Netanyahou en Australie

Le Premier ministre israélien a été contraint de faire un détour de 2h30 pour rejoindre l'Australie depuis Singapour, afin d'éviter l'espace aérien Indonésien. Les raisons de ce contre-temps n'ont pas été officiellement données.

Après une visite diplomatique à Singapour, Benjamin Netanyahou devait rallier Sidney afin de réaliser son premier déplacement en Australie en tant que Premier ministre. Mais son vol, au lieu de durer 8h30 comme la plupart des liaisons commerciales, a duré plus de 11h. 

En cause ? Un vaste détour opéré par l'appareil de la compagnie El Al afin d'éviter l'espace aérien Indonésien, comme en atteste le plan de vol de l'avion du Premier ministre israélien, publié par Flight Aware. 

© Capture d'écran Flight Aware
Le plan de route de l'avion emprunté par Benjamin Netanyahou

Un membre de la délégation du chef de l'exécutif israélien a confirmé l'itinéraire emprunté au Guardian, sans donner d'explications sur les raisons de ce détour.

La compagnie israélienne El Al n'a pas le droit de survoler un certain nombre d'espaces aériens de pays à majorité musulmane, comme celui du Pakistan, mais The Independent souligne que l'Indonésie – peuplée à 87,2% de musulmans – n'a pas blacklisté la compagnie. Les deux Etats n'ont toutefois pas de relations diplomatiques officielles.

En mars 2016, Benjamin Netanyahou avait même appelé à la normalisation des relations entre les deux pays, comme le rapporte le Times of Israel. La réponse de Jakarta n'avait pas été à la hauteur des espérances de Tel-Aviv, le gouvernement indonésien ayant mis un point d'honneur à ce qu'Israël accorde l'indépendance à la Palestine avant tout rapprochement. 

Les touristes israéliens peuvent pourtant se rendre dans le pays sans visa, depuis décembre 2015

Lire aussi : Khamenei qualifie Israël de «tumeur cancéreuse» et souhaite «la libération totale de la Palestine»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales