Des kamikazes ciblent une cour de justice dans le nord-ouest du Pakistan : au moins six morts

Des kamikazes ciblent une cour de justice dans le nord-ouest du Pakistan : au moins six morts © Capture du site http://dunyanews.tv/en/Pakistan/376015-Charsadda-court-attack-Policemen-lauded-for-p

Au moins six personnes, dont trois civils, ont été tuées et 19 autres blessées dans une attaque kamikaze visant un tribunal dans le nord-ouest du Pakistan. Selon la police, tous les trois kamikazes ont été tués.

Trois kamikazes ont attaqué le 21 février l'immeuble de la cour de Tangi, près de Charsadda, dans le nord-ouest du Pakistan. La police, sur place, a réussi à tuer deux assaillants, le troisième s’est fait exploser à l’intérieur du bâtiment, d'après les révélations d'Al-Jazeera.

Le maire du district, Bahadur Yar, a précisé que le corps du premier kamikaze a été étendu devant l’entrée principale du complexe judiciaire. Selon les forces de l'ordre, au total six personnes ont été tuées, dont trois kamikazes, 19 d'autres blessées.

D'après les journalistes de l'AFP, une faction des Talibans pakistanais (TTP), le Jamaat-ul-Ahrar (JuA), aurait revendiqué l’action.

Les forces de sécurité pakistanaises sont en état d'alerte depuis une série d'attentats-suicides la semaine dernière dans le pays, dont le plus meurtrier, revendiqué par le groupe djihadiste Etat Islamique (EI) a fait 90 morts le 16 février dans un sanctuaire soufi à Sehwan.

Plus tôt dans la semaine, une série d'autres attentats-suicides avaient frappé la capitale culturelle Lahore, faisant 14 morts, ainsi que Peshawar et les zones tribales frontalières de l'Afghanistan.

Les autorités pakistanaises ont réagi à cette vague d'attentats en durcissant la sécurité et affirmé avoir abattu «plus de 100 terroristes» dans les heures ayant suivi l'attaque du sanctuaire soufi.

Lire aussi : Pakistan : vaste opération sécuritaire à travers le pays après un attentat-suicide meurtrier

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.