-30°C sur une mer de glace : les images du périple arctique d'un convoi militaire russe

-30°C sur une mer de glace : les images du périple arctique d'un convoi militaire russe© Ministère de la Défense russe

Partis d'un village du nord de la Sibérie, des engins militaires russes progressent sur la mer glacée de Laptev, avec pour destination une île de l'océan Arctique. L'objectif : éprouver l'efficacité de leur matériel dans des conditions extrêmes.

Afin de tester leur résistance au froid, des véhicules militaires russes ont entamé un voyage en direction de l'Arctique, a annoncé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, le 20 février.

© Ministère de la Défense russe

Au cours des semaines à venir, les engins – conçus pour circuler sur la neige comme dans les marécages – partis du village sibérien de Tiksi, dans la République russe de Sakha, gagneront l'île de Kotelny, dans l'océan Arctique. Un périple à travers les glaces et les neiges de la mer de Laptev (une mer bordière de l'océan Arctique), qui ne sera pas de tout repos.

Actuellement, le thermomètre affiche environ -30°C. Une température relativement douce pour la région, dans la mesure où il peut y faire deux fois plus froid.

Parmi les équipements militaires que la Russie soumettra aux rudes éléments du Grand Nord, on trouve des motoneiges et des véhicules de transport chenillés, mais aussi des tentes rapidement déployables ou encore des outils permettant de mesurer l'épaisseur de la couche de glace.

Lire aussi : Un sous-marin russe tire des missiles de croisière Kalibr lors d’exercices en Arctique (VIDEO)

© Ministère de la Défense russe

Si ce parcours arctique a pour vocation première de tester la fiabilité du matériel militaire, il s'inscrit également dans une volonté affirmée du Kremlin de valoriser son espace boréal. «A la différence de nombre de nos partenaires étrangers, qui pensent que l'Arctique est une région exotique uniquement peuplée de quelques groupes autochtones aux modes de vie traditionnels, nous considérons qu'il s'agit d'un endroit comme un autre pour vivre», avait déclaré le ministre russe du Développement économique, Alexander Tsybulsky, à la mi-janvier. «Environ deux millions de personnes vivent dans la partie arctique de la Russie, ce qui constitue plus de la moitié du total la population arctique», avait rappelé le haut responsable.

© Ministère de la Défense russe

En mars, la ville portuaire russe d'Arkhangelsk accueillera d'ailleurs le Forum international de l'Arctique, réunissant la Russie, le Canada, les Etats-Unis, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suède et l'Islande.

Lire aussi : Première vidéo à 360° d'un camp militaire russe sur le Pôle Nord

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.