En visite surprise en Irak, le secrétaire américain à la Défense veut rassurer Bagdad

En visite surprise en Irak, le secrétaire américain à la Défense veut rassurer Bagdad Source: AFP
Donald Trump avait tenu des propos controversés sur le pétrole irakien en janvier : la visite de son secrétaire à la Défense vise à rassurer Bagdad

Jim Mattis est arrivé à Bagdad dans la matinée. Son voyage, qui n'avait pas été annoncé, semble répondre à la volonté d'apaiser la situation après des déclarations controversées de Donald Trump au sujet du pétrole.

Ce lundi 20 février, le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, s'est rendu en Irak de manière inattendue. «Nous, en Amérique, nous avons généralement payé pour le gaz et le pétrole et je suis sûr que nous allons continué à le faire dans l'avenir : nous ne sommes pas en Irak pour accaparer le pétrole», a tenu à rassurer Jim Mattis dès son arrivée à Bagdad.

Le secrétaire américain à la Défense semble vouloir faire bonne figure face aux autorités irakiennes après une déclaration controversée du président Donald Trump alors qu'il s'adressait aux dirigeants de la CIA le mois passé. «On aurait dû garder le pétrole», avait-il lancé, avant d'ajouter : «Mais bon, on aura peut-être une seconde chance».

Ce déplacement a lieu quelques heures après que le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé le lancement d'une opération militaire pour reprendre au groupe l'Etat islamique la partie ouest de Mossoul, deuxième ville d'Irak, que les djihadistes occupent depuis 2014.

Lire aussi : L'Irak débarrassé de Daesh en 2017, affirme le ministre britannique de la Défense

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales