Zealandia : des géologues ont découvert un septième continent caché sous les eaux

Zealandia : des géologues ont découvert un septième continent caché sous les eaux© Stefan Wermuth Source: Reuters
Une vue de Queenstown, en Nouvelle Zélande

Des scientifiques ont mis à jour l'existence d'un continent sous l'île de Nouvelle Zélande au terme d'années de recherche. Le fait que seuls 6% de ce continent baptisé Zealandia se situe au-dessus du niveau de la mer a rendu sa découverte difficile.

On pense tous qu’il y a six continents sur la planète, mais on sait depuis peu qu’un septième continent, du nom de Zealandia, se cache sous les eaux dans le sud-ouest du Pacifique. Un groupe de 11 chercheurs ont découvert que la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle Calédonie faisaient partie d’un continent de près de 5 millions kilomètres carrés, dont 94% restent immergés sous les eaux. C'est l'une des raisons pour lesquelles il a fallu si longtemps pour que des géologues parviennent à l’identifier.

© geosociety.org

Une étude publiée par la Société américaine de géologie estime que la valeur scientifique de Zealandia comme continent «vaut bien plus qu’un autre nom sur la liste». «Le fait qu’un continent puisse être à ce point immergé et, en même temps, sans être fragmenté en fait un élément fini géodynamique», poursuit cette étude.

© geosociety.org

Des preuves accumulées durant deux décennies, en utilisant des images satellite et l'exploration gravimétrique, ont permis aux scientifiques d'établir que Zealandia n’était «pas une collection de fragments continentaux immergés partiellement mais un continent cohérent de 4,9 millions kilomètres carrés». Zealandia possède tous les critères propres à un continent : élévation au-dessus du sol, une géologie caractéristique, des frontières bien dessinées et une épaisseur supérieure à celle du fond sous-marin normal. Zealandia se serait séparée de l’Antarctique il y a 100 millions d'années et de l’Australie 20 millions d'années plus tard.

Les chercheurs estiment que Zealandia est plutôt une «concrétisation» qu’une «découverte», parce que certains experts qualifiaient déjà la Nouvelle Zélande de continent séparé. «Ce n’est pas une découverte immédiate mais une réalisation graduelle : il y a dix ans nous n’aurions pas eu assez de données et la confiance nécessaire pour écrire ce document», révèle l’étude.

Pourtant, il y a vingt ans, en 1995, le géologue américain Bruce Luyendyk avait inventé le terme «Zealandia» pour décrire la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie et d'autres parties immergées de la plaque tectonique reliant ces deux îles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.