«Essayez encore bande de c***» : accusé d'antisémitisme, Pewdiepie s'en prend aux médias

«Essayez encore bande de c***» : accusé d'antisémitisme, Pewdiepie s'en prend aux médias© Capture d'écran Youtube @Pewdiepie
Le youtubeur star Pewdiepie ne se laisse pas faire par les médias mainstream

Suite à un article du Wall Street Journal, la machine s'est emballée et le youtubeur le plus populaire du monde est cloué au pilori pour son supposé antisémitisme. Il a contre-attaqué avec force, soutenu par ses followers.

Pewdiepie, le youtubeur le plus populaire de la plateforme avec plus de 53 millions d'abonnés, est devenu l'incompréhension personnifiée des médias traditionnels envers les réseaux sociaux. 

Le Suédois est actuellement sous le feu nourri des critiques des médias mainstream, qui l'accusent d'antisémitisme suite à un article du Wall Street Journal (WSJ) paru le 14 février. Dans son article, le quotidien américain répertorie neuf de ses vidéos au cours des six derniers mois dans lesquelles transparaîtrait «un message antisémite». Le WSJ est allé jusqu'à contacter Maker Studios, une filiale de Walt Disney en contrat avec le youtubeur, pour dénoncer ses «écarts». A la suite de quoi, Walt Disney a décidé de rompre son contrat.

Mais le jeune homme de 27 ans, qui publie des vidéos quotidiennement depuis six ans, se défend vigoureusement. Il se pose en «humoriste débutant», fervent défenseur de la liberté d'expression et constamment en train de repousser les limites. «Je crois très fortement que l'on peut rire de tout», répond-il au journal américain.

Auteur: PewDiePie

Il décrit par la suite comment ses propos ont été sortis de leur contexte. «Ils ont pris une partie de ma vidéo sur le Youtube heroes program que je considère comme un programme nazi. Je l'ai d'ailleurs comparé à un discours de Hitler», explique-t-il en référence au nouveau programme controversé de Youtube. «Ils ont utilisé ça pour m'accuser d'être nazi ou antisémite», raconte-t-il, dépité.

«Je ne blague pas, ils ont même utilisé une capture d'écran où je lève le bras, racontant que je fais un salut nazi», ajoute t-il, n'en revenant pas des procédés utilisé contre lui.

«C'est la chose la plus absurde que j'ai jamais lue», tacle-t-il dans un sourire, avant d'ajouter, taquin : «En dehors du Sun peut-être.» Puis, esquissant un geste explicite, il conclut par une invective envers ses adversaires qui cherchent à le faire taire : «Je suis là, je fais toujours des vidéos. Essayez encore, bande de connards.»

Les réseaux sociaux ont sans surprise pris fait et cause pour leur héros, un raz-de-marée de messages de soutien en sa faveur inondant Twitter, et le hashtag #ResistPewDiePie devenant un des plus utilisés. Walt Disney n'a pas été épargné par le tsumani.  

Lire aussi : La ferme ! Le problème de l'Occident face à la liberté d'expression, signe d’insécurité systémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage