Vladimir Poutine : l'OTAN cherche à pousser la Russie à la confrontation

Vladimir Poutine : l'OTAN cherche à pousser la Russie à la confrontation
L'armée allemande participe au déploiement de l'OTAN en Lituanie en janvier 2017, photo ©REUTERS/Michael Dalder

L'OTAN envenime la situation, a déploré Vladimir Poutine, notamment en s'ingérant dans les affaires intérieures russes. Depuis l'investiture de Donald Trump, les Etats-Unis peinent à assigner une ligne claire à l'organisation politico-militaire.

S'adressant à des cadres du FSB, l'agence de renseignement russe, Vladimir a réagi à la «nouvelle mission assignée» à l'OTAN de «dissuasion de la Russie». Une menace selon le président de la Russie, pour qui l'organisation militaire occidentale, sous l'égide des Etats-Unis, s'ingère en permanence dans les affaires intérieures de la Fédération de Russie.

Le 14 février 2017, afin de tempérer les déclarations critiques de Donald Trump à l'égard de l'OTAN, le secrétaire d'Etat américain James Mattis avait déclaré à Bruxelles que l'organisation militaire devait s'assurer que ses diplomates négociaient «en position de force» avec Moscou.

Vladimir Poutine a ajouté que, à la suite de la montée en puissance de l'OTAN, la sécurité mondiale «ne s'était pas améliorée, mais, au contraire, que les menaces déjà existantes s'étaient agravées». «C'est le but caché de cette alliance militaire», a-t-il ajouté, «cela s'est produit par le passé, mais ils ont trouvé une nouvelle justification».

«En réalité, [l'OTAN] nous provoque en permanence, et essaie de nous pousser à la confrontation», a conclu le chef d'Etat, avant de dénoncer des efforts «afin d'interférer dans [les] affaires domestiques avec le but de déstabiliser l'ordre social et politique en Russie». En témoigne, selon Vladimir Poutine, le fait qu'en 2016, quelque «386 agents des services de renseignement étrangers» ont été démasqués.

Alors qu'elle s'inquiète de manœuvres de l'aviation russe dans des régions proches de la Fédération de Russie, telle la mer Noire, l'OTAN intensifie ses activités près des frontières de la Russie.

Du 1er au 10 février, des exercices militaires impliquant entre autres le Canada, la Bulgarie et la Grèce ont eu lieu également en mer Noire, avec l'appui de 16 navires de guerre, un sous-marin et dix avions. Réalisant ainsi le plus grand déploiement américain par le biais de l'OTAN depuis la fin de la guerre froide.

Lire aussi : «C'est l'OTAN – et non la Russie – qui a déployé des chars en Pologne et dans les Pays baltes»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales