Nuage toxique au-dessus d'une ville allemande après une fuite dans une usine chimique

Nuage toxique au-dessus d'une ville allemande après une fuite dans une usine chimique© Hans Blossey Source: www.globallookpress.com
La ville d'Oberhausen, en Allemagne

Selon des médias locaux allemands, des vapeurs d'acides planent au-dessus de la ville d'Oberhausen, dans la Ruhr. Le porte-parole des services d'incendie a relevé que les fumées émanaient d'un réservoir d'acide sulfurique d'une usine chimique.

Des vapeurs toxiques ont été signalées au-dessus de la ville d'Oberhausen, en Allemagne occidentale, après la fuite d'un réservoir d'acide dans une usine chimique. Aucun blessé n'a pour le moment été rapporté, mais des pompiers ont été déployés et les résidents incités à ne pas quitter leurs habitations.

Selon le média allemand Rheinische Post, qui cite des pompiers locaux, l'incident a eu lieu dans des installations appartenant à la société Hamm Chemie. Le porte-parole du service des incendies, Joerg Preussner, a notamment indiqué qu'un réservoir contenant environ 600 mètres cubes d'acide sulfurique était désormais entièrement vide.

«Nous vérifions actuellement si nous pouvons réduire le nuage de la substance nocive», a également déclaré Joerg Preussner. Le porte-parole du service des incendies a expliqué que les pompiers devraient vaporiser de l'eau dans l'air pour neutraliser les polluants.

Toujours d'après le Rheinische Post, les autorités d'Oberhausen ont également demandé l'aide des villes voisines, et des unités de secours supplémentaires devraient arriver de Kleve, d'Essen et de Duisburg.

Par ailleurs, le quotidien régional Westdeutsche Allgemeine Zeitung a rapporté que plusieurs routes menant à la zone industrielle d'Oberhausen avaient été coupées. L'incident a également perturbé les services ferroviaires. 

Lire aussi : «La catastrophe de Fukushima n’est pas résorbée : il y a des fuites tous les jours»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.