Donald Trump attend que la Russie «rende» la Crimée, selon Washington

Donald Trump attend que la Russie «rende» la Crimée, selon Washington© Joshua Roberts / Reuters
Donald Trump revoit ses positions sur la Russie

Après la démission du conseiller américain à la sécurité nationale Michael Flynn, accusé d'avoir entretenu des échanges «inappropriés» avec la Russie, la Maison Blanche a clarifié la position du président des Etats-Unis sur sa relation avec Moscou.

«Le président Trump a bien précisé qu’il attendait que le gouvernement russe désamorce la violence en Ukraine et rende la Crimée», a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, en conférence de presse, le 14 février. 

«En même temps, il escompte, et souhaite, s’entendre avec la Russie», a-t-il précisé après que l'administration Trump a évoqué le cas de l'ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, qui a démissionné de son poste le 13 février. Celui-ci avait été accusé par les médias d'avoir eu des conversations avec des diplomates russes avant l'investiture du président américain et évoqué la levée des sanctions contre la Russie.

Le porte-parole de la Maison Blanche a précisé que Nikki Haley, ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, «parlait au nom du président» lorsque, le 2 février lors d’une réunion du Conseil de sécurité, elle avait déclaré : «La Crimée fait partie de l’Ukraine. Nos sanctions liées à la Crimée resteront en place jusqu’à ce que la Russie rende le contrôle de la péninsule à l’Ukraine.»

L'ambassadeur de la Russie auprès des Nations unies, Vitali Tchourkine avait alors répondu en citant la Constitution américaine, soulignant que les habitants de la Crimée avaient voté, à une écrasante majorité, pour rejoindre la Russie en 2014, après la destitution du président ukrainien, Viktor Ianoukovitch.

Lire aussi : «La démission de Michael Flynn : un coup de l’establishment aux Etats-Unis»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter