Ohio : nouvelles violences de policiers blancs contre des ados afro-américains

La manifestation contre les violences policières à Texas© Mike Stone Source: Reuters
La manifestation contre les violences policières à Texas

Les policiers qui ont interpellé sans ménagement des adolescents de couleur près d’une piscine dans l’Ohio disent avoir fait leur travail mais les témoins et les parents ne confirment pas cette version des faits.

Krystal Dixon a laissé ses enfants, son neveu et sa nièce, à la piscine de Fairfield, dans l’Etat de l’Ohio comme elle l’avait déjà fait à de nombreuses reprises par le passé. Mais environ une demie heure plus tard, toute la famille s’est précipitée à l’hôpital.

Des policiers ont en effet interpellé sans ménagement deux adolescents de couleur pour avoir violé les règlement de la piscine, où un garçon de 15 ans n’aurait pas porté les vêtements appropriés pour nager. L’un des policiers a fait usage de gaz poivré et projeté une jeune fille de 12 ans sur le capot d’une voiture, dont les parents affirment aujourd’hui qu’elle a eu la mâchoire cassée dans cette opération. 

Les deux ados ont été arrêtés. La fille a été interpelée pour agression et résistance à l'arrestation. Le garçon est, quant à lui, accusé d’inconduite.

Les parents de ces deux enfants déclarent que l’incident s’est produit pour des broutilles. Le garçon avait oublié son maillot de bain que sa tante était partie chercher et devait lui ramener dix minutes plus tard. 

Des amis de la famille Dixon ont diffusé sur internet une vidéo de l’interpellation, accusant les policiers de racisme. «Les policiers disent que la fille de 12 ans a attaqué quelqu’un et a résisté à l’arrestation», a déploré l’évêque de Cincinnati Bobby Hilton. «Dites-moi, s’il-vous plaît où elle attaque quelqu’un ? Pourquoi les policiers l’ont saisie par le cou et jetée sur le capot ? On n’a pas le droit», a-t-il poursuivi.

La famille Dixon est devenue l’une des dernières victimes de la vague violences policières qui secoue les Etats-Unis depuis de nombreux mois. La semaine dernière, au Texas, l’officier de police Eric Casebolt a été suspendu pour avoir jeté à terre une jeune afro-américaine et menacé de son pistolet d’autres adolescents. En octobre 2014, des policiers de l’Ohio avaient abattu un garçon de 12 ans, Tamir Rice, dans un parc de Cleveland où ce garçon jouait avec un faux pistolet.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales