Deux bombardiers russes créent la panique dans le ciel européen

Deux bombardiers russes créent la panique dans le ciel européen Source: Reuters
Un bombardier stratégique russe Tu-160 Blackjack

Des avions de chasse britanniques, français et espagnols ont escorté deux bombardiers stratégiques russes Tu-160 Blackjack qui se seraient approchés trop près de leurs côtes. Moscou s’étonne d’une réaction qu’elle juge disproportionnée.

Tout commence quand six avions russes sont repérés aux alentours de 7h à proximité de la Norvège. Quatre d’entre eux repartent alors vers la Russie alors les deux autres, des bombardiers stratégiques, se dirigent vers le Royaume-Uni.

C’est alors que des Eurofighter Typhoon britanniques ont décollé de leurs bases pour les escorter comme l’a confirmé un porte-parole de la Royal Air Force : «Nous pouvons confirmer la réaction d’alerte rapide de chasseurs Typhoon qui ont décollé des bases de Lossiemouth et Coningsby afin d’escorter deux bombardiers Tu-160 Blackjack pendant qu’ils étaient dans la zone d’intérêt du Royaume-Uni.»

Ces mêmes avions de combat russes ont ensuite pris la direction de la Bretagne où ils ont été à nouveau interceptés, cette-fois par des chasseurs français. Les appareils russes «se sont approchés d’une centaine de kilomètres des côtes françaises, sans jamais pénétrer notre espace aérien», a indiqué l’Armée de l’air dans un communiqué.

Vers 12h30, deux Mirage 2000 ont décollé de Lorient (Morbihan) pour les intercepter et les escorter. Ils ont été rejoints vers 13h par un Rafale venu de Saint-Dizier (Haute-Marne). Un avion radar AWACS et un ravitailleur C-135 français ont également été mobilisés pour la circonstance.

Les pilotes français ont alors suivi les bombardiers russes jusqu’à ce qu’ils descendent «en direction de l'Espagne» selon l’Armée de l’air tricolore. Là, sont apparus des chasseurs F-18… espagnols ! Les avions russes ont ensuite entamé leur trajet retour.

Les autorités russes surprises

Le ministre de la Défense russe a confirmé les faits soulignant que ses bombardiers n’avaient violé aucune règle internationale.

Lire aussi : Manœuvre dangereuse de chasseurs suisses près d’un avion officiel russe, Moscou demande des comptes

«Ils ont volé au-dessus des eaux internationales dans les mers de Barents, de Norvège et l’océan Atlantique», a précisé Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la Défense.

Il a confirmé qu’à plusieurs moments lors de leur trajet, les avions russes avaient été suivis de près par des chasseurs de l’OTAN. «Tous les vols de l’armée russe se font dans le strict respect des règles internationales sur l’utilisation de l’espace aérien au-dessus des eaux internationales et ce, sans violer les frontières des autres nations», a-t-il ajouté.

© Capture d'écran du site www.google.fr
La presse britannique a largement commenté l'affaire

Parlant du Royaume-Uni, où les réactions médiatiques ont été selon lui disproportionnées, il a ajouté «ne pas comprendre en quoi le fait que la Royal Air Force escorte deux avions russes est un événement extraordinaire qui mérite de faire la une».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.