Selon une étude, les noirs abattus par la police américaine sont moins souvent armés que les blancs

Selon une étude, les noirs abattus par la police américaine sont moins souvent armés que les blancs© Nick Oxford Source: Reuters
(Photographie d'illustration)

Les afro-américains tombant sous les balles des forces de l'ordre sont moins souvent armés que les blancs mourant dans des circonstances similaires, révèle une équipe de chercheurs américains.

15% des personnes noires et 6% des blancs abattus par la police américaine en 2015 n'avaient aucune arme sur eux. C'est ce qu'affirme une étude publiée dans la livraison de janvier 2017 de la revue académique Criminology & Public Policy qui se base sur les données rapportées tout au long de l'année par le Washington Post. En moyenne, affirme également l'étude, les membres des minorités non-noires morts dans ces conditions étaient 11% à ne pas avoir d'arme sur eux.

Les quatre chercheurs ayant réalisé ce travail relèvent aussi que 24% des afro-américains tués par la police n'attaquaient personne au moment ils ont été abattus, contre 31% des membres d'autres minorités... et 17% des Blancs.

Le document prend en compte 990 décès dont sont responsables les forces de l'ordre en 2015 aux Etats-Unis. 258, soit plus d'un quart d'entre eux, concernaient des Afro-américains.

Affectés par les disparités raciales mises en lumière par ces chiffres, les auteurs de l'étude ont accompagné leur publication d'une demande au gouvernement américain de publier les statistiques sur les morts dont est responsable la police des Etats-Unis.

Lire aussi : Obama et la question noire : huit ans d'incantations et un testament ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.