La diplomatie américaine revient sur la révocation des visas liée au décret Trump sur l'immigration

- Avec AFP

La diplomatie américaine revient sur la révocation des visas liée au décret Trump sur l'immigration© Neil Hall Source: Reuters
Una manifestation contre Trump

Suivant la décision d'un juge de bloquer le décret controversé de Donald Trump interdisant l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays musulmans, la diplomatie américaine a annoncé que les détenteurs de visas pouvaient à nouveau voyager.

«Nous avons renversé la révocation provisoire des visas entraînée par le décret présidentiel 13769. Les personnes munies de visa qui n'ont pas été physiquement annulés peuvent désormais voyager si le visa est valide», a expliqué une porte-parole du Département d'Etat dans un communiqué. 

Plus tôt, le président américain avait raillé la décision d'un juge de Seattle de bloquer son décret migratoire.

«L'opinion de ce soi-disant juge, qui en gros prive notre pays de sa police, est ridicule et sera cassée !», avait-il lancé dans une salve de tweets matinaux.

Le juge James Robart avait émis le 3 février une ordonnance temporaire interdisant le décret migratoire de Donald Trump qui prohibe l’entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays musulmans : l’Iran, l’Irak, la Somalie, le Yémen, la Libye, le Soudan et la Syrie.

La Maison Blanche avait publié un communiqué disant que le département de la Justice allait demander dans les meilleurs délais un sursis d'urgence contre ce jugement afin de «défendre l’ordre exécutif du président que nous qualifions de légitime et approprié».

Donald Trump avait tweeté : «Quand le pays n’est plus en mesure de dire qui peut et qui ne peut pas entrer et sortir, surtout pour des raisons de sûreté et sécurité, c’est un grand problème !»

Le décret migratoire de Donald Trump du 27 janvier avait suscité une polémique et causé des manifestations aux Etats-Unis et à l’étranger.

Lire aussi : Des Londoniens manifestent contre le décret de Donald Trump sur l’immigration

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales