Plan d’aide de Londres : 35 millions d’euros pour envoyer les migrants en Asie et en Amérique latine

Plan d’aide de Londres : 35 millions d’euros pour envoyer les migrants en Asie et en Amérique latine© Giorgos Moutafis Source: Reuters
Des migrants venant de la Libye

Lors du sommet de l’UE à Malte, Theresa May a annoncé son plan d’aide aux réfugiés : débloquer des dizaines de millions de livres pour rediriger des migrants dans des pays non-européens.

Londres débloquera 30 millions de livres (environ 35 millions d’euros) dans le cadre du plan d’aide aux réfugiés, a annoncé le Premier ministre britannique Theresa May lors du sommet de l’UE à Malte. Ce programme prévoit que des réfugiés se dirigeant vers l’Europe soient envoyés dans des pays d’Asie et d’Amérique latine. Ces migrants seraient redirigés dans des pays non-européens, si seulement ils le veulent, selon des sources gouvernementales interrogées par The Independent.Le but officiel du programme est d’aider les pays d’Asie et d’Amérique latine qui «pourraient être à même de réinstaller des réfugiés à créer l’infrastructure et les systèmes pour le faire».

Le plan d’aide prévoit également la distribution de 22 400 produits de première nécessité, notamment de tentes, de couvertures et de vêtements d’hiver, à des réfugiés qui doivent affronter un hiver difficile dans des pays d’Europe de l’Est et en Grèce. Plus de 60 000 personnes doivent aussi obtenir des soins médicaux urgents, ainsi qu'un soutien juridique.

Theresa May n’a pas caché que le Royaume-Uni n’entendait pas accueillir de migrants fuyant la Syrie et d’autres zones de guerre. Elle a souligné que l’objectif du plan d’aide était «d’aider les migrants à rentrer chez eux plutôt que de risquer leur vie en continuant des voyages périlleux en Europe». Le programme risque d’attirer plus de critiques à la Grande-Bretagne qui avait déjà refusé de prendre part au programme de l’UE pour cordonner la réponse de l'Union à la crise des migrants. Londres n'a d'ailleurs accueilli que quelques milliers de réfugiés syriens.

Les dirigeants de l’UE se sont réunis le 3 février à Malte pour prendre des mesures susceptibles d'empêcher l'arrivée d'une nouvelle vague de migrants venant d’Afrique en Europe. En 2016, environ 370 000 réfugiés sont arrivés en Europe.

Lire aussi : L’Autriche propose de plafonner l’accueil des réfugiés dans l'Union européenne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales