L’Autriche propose de plafonner l’accueil des réfugiés dans l'Union européenne

L’Autriche propose de plafonner l’accueil des réfugiés dans l'Union européenne© Srdjan Zivulovic Source: Reuters

Pour combattre l’immigration clandestine en Europe, le ministre autrichien de la Défense Hans Peter Doskozil propose de mettre en place les centres de traitement des demandes d’asile en dehors du continent et de fixer un plafond pour leur accueil.

Un nouveau plan qui vise à combattre l'immigration clandestine et à permettre aux demandeurs d'asile en situation régulière de migrer vers l'Union européenne a été élaboré par le ministre de la Défense autrichien, Hans Peter Doskozil. Selon le ministre, il faut arrêter «le trafic meurtrier d'êtres humains» en Europe le plus vite possible. Ainsi, il propose de réformer l'intégralité du système d’acceptation des réfugiés.

Premièrement, l’UE doit, d’après ce plan, construire des centres de traitement des demandes d’asile en dehors de l'Europe. «Par exemple, dans des pays africains, où un personnel formé pourrait rapidement déterminer si les demandeurs peuvent obtenir l'asile ou non», a précisé Peter Doskozil.

«Le traitement devrait être axé sur quatre principes : l'Etat de droit, la sécurité et la protection, l'impartialité et la transparence. Les standards de l'Union européenne et les principes des droits de l'Homme devraient également être respectés», a-t-il poursuivi.

Deuxièmement, il propose de fixer un plafond pour l'accueil des demandeurs d'asile. «Ce chiffre doit être fixé pour chaque Etat membre de l'Union européenne en tenant compte de leurs capacités respectives», a-t-il conclu.

L'Autriche est l'un des pays européens qui a accueilli, au regard de sa population, le plus grand nombre de demandeurs d'asile depuis le début de 2015. En effet, pour une population totale de 8,7 millions d'habitants, 130 000 demandeurs d'asile sont arrivés en Autriche, soit l'équivalent de plus de 1% la population.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.