Les Etats-Unis envoient leurs F-22 en Europe pour contrer la «menace» russe

F-22 Raptor © Javier CruzSource: Reuters
F-22 Raptor

Une haut responsable des forces aériennes américaines a annoncé le plan de déployer des chasseurs multi-rôles furtifs F-22 Raptor en Europe pour faire face à la Russie qu’elle a qualifiée de «plus grande menace».

«Ce n’est que le début. Vous verrez de plus en plus troupes qui effectuent des rotations en Europe», a déclaré la secrétaire des forces aériennes américaines Deborah Lee James lors du Salon du Bourget à Paris avant d’ajouter : «la plus grande menace, à mon avis, c’est ce qu’il se passe avec la Russie et les activités de la Russie. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles je suis ici en Europe».

En parlant des plans de baser des chasseurs multi-rôles furtifs F-22 Raptor en Europe, elle a simplement déclaré qu’elle ne voyait «aucune raison» pour ne pas le faire tout en refusant de préciser sa pensée.

Le F-22 Raptor est un avion furtif de dernière génération introduit en 2005. Son exportation est interdite par la loi fédérale des Etats-Unis.

Incidemment, il se trouve que les Raptor viennent de recevoir des fonds additionnels pour leur permettre de voler davantage aux Etats-Unis. Le ministère de la Défense américaine a publié une déclaration le 15 juin dans laquelle il est précisé que la somme de 68 612 500 dollars a été remise à Fort Worth, au Texas, pour que les F-22 aient davantage d’heures de vol en 2015.

Après le Salon du Bourget, la responsable des forces aériennes américaines se rendra dans les pays membres de l'OTAN, tels que le Royaume-Uni, l’Italie, Chypre, la Pologne et l’Allemagne, pour, selon ses propos, les convaincre d'augmenter leurs dépenses militaires.

«Nous assurerons nos alliés que nous nous tenons à leurs côtés», a-t-elle souligné en déplorant les intentions britanniques de réduire le budget militaire. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales