Dans Mossoul assiégée, 350 000 enfants retenus en otage par l'Etat islamique

Dans Mossoul assiégée, 350 000 enfants retenus en otage par l'Etat islamique Source: Reuters
La libération de Mossoul n'est pas encore acquise, et les combattants de Daesh semblent déterminer à utiliser tous les recours pour ralentir la progression de l'armée irakienne

En proie aux pénuries, les populations civiles de Mossoul-Ouest sont de plus retenues en otage par l'Etat islamique, qui tente ainsi de ralentir l'avancée des troupes irakiennes, qui ont déjà repris la partie orientale de la ville.

L'ONG Save the children estime que sur les 750 000 personnes retenues captives dans la partie occidentale de Mossoul, contrôlée les troupes de Daesh, la moitié sont des enfants. Ils risquent d'être exécutés s'ils tentent de s'échapper, l'organisation terroriste utilisant la population civile comme autant d'otages pour faire pression sur l'armée irakienne et ralentir sa progression.

L'association humanitaire, basée à Londres, demande aux troupes irakiennes et à la coalition militaire emmenée par les Etats-Unis de «faire tout le nécessaire pour minimiser l'impact sur les civils» au cours de l'opération pour tenter de reprendre cette partie de la ville. «Pour un enfant, peu importe d'où provient la bombe», rappelle un responsable de Save the children, Maurizio Crivallero.

La situation à Mossoul est qualifiée de «terrifiante» par les observateurs, qui notent que les trois quarts des habitants n'ont pas accès aux soins d'urgence et commencent à se trouver à court de nourriture et d'eau. Les forces militaires irakiennes, soutenues par leurs alliés chiites, ont repris le contrôle de l'Est de Mossoul le 24 janvier dernier, mais la partie Ouest de la ville demeure sous contrôle des terroristes.

Lire aussi : Alep-Mossoul : un traitement de l’information à géométrie variable

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage