Hillary Clinton aurait reçu 800 000 votes de non-citoyens américains durant la présidentielle

Hillary Clinton aurait reçu 800 000 votes de non-citoyens américains durant la présidentielle© POOL New Source: Reuters

D'après un sondage réalisé aux Etats-Unis, le jour du vote de la présidentielle américaine, Hillary Clinton aurait recueilli plus de 800 000 voix de non-citoyens, alors même que Donald Trump estime que 5 millions de personnes ont voté illégalement.

Selon un sondage national mené par plusieurs universités, 6,4% des 20 millions d'adultes n'ayant pas la nationalité américaine et résidant aux Etats-Unis ont voté lors de la présidentielle de novembre dernier. D'après les résultats de ce sondage, Hillary Clinton aurait ainsi bénéficié de 834 381 votes nets, sachant qu'elle est la gagnante du vote populaire, avec 2,9 millions de voix de plus que son adversaire, Donald Trump.

Le politologue Jesse Richman de l'Université Old Dominion de Norfolk, en Virginie, travaille avec ses collègues sur le vote des non-citoyens. Il a ainsi posté un billet sur son blog pour répondre à l'affirmation de Donald Trump qui pense qu'au moins cinq millions de non-citoyens auraient voté illégalement pour la candidate démocrate.

Il ressort des calculs du professeur qu'Hillary Clinton aurait recueilli 81% des votes des non-citoyens.

Il y a quelques jours, Donald Trump avait annoncé qu'il demanderait une enquête sur la régularité des votes. Le président américain cherche en effet à faire la lumière sur les soupçons de fraudes électorales, quel qu'en soit le type, mais en particulier les votes des personnes décédées ou les votes multiples. Il estime en effet, que sa rivale démocrate l'a nettement distancé dans le vote populaire grâce au vote des immigrants illégaux et à d'autres votants n'ayant pas la citoyenneté des Etats-Unis. 

Les principaux médias ont tourné en dérision les affirmations de Donald Trump, tandis que les libéraux ont déclaré qu'il n'y avait aucune preuve de fraude et que les allégations des conservateurs étaient injustifiées, voire stupides. 

Mais les activistes conservateurs martèlent que les médias libéraux n'attachent pas assez d'importance aux preuves, souligant que le vote non-citoyen est illégal et qu'il constitue par conséquent une fraude.

Ils expliquent que le ministère de la Justice de l'administration Obama était davantage préoccupé par le fait que des Etats enlèvent les électeurs morts de leurs listes et pas disposé à enquêter sur de potentielles fraudes.

«La plupart des électeurs ne sont jamais sollicités pour identification, il est donc malhonnête de suggérer qu'avec les dizaines de millions d'étrangers illégaux [aux Etats-Unis], il n'y a pas de fraude électorale», a déclaré Tom Fitton, qui dirige le groupe conservateur Judicial Watch. «Si l'on appliquait les résultats du sondage réalisé par l'Université Old Dominion lors de l'élection de 2008 à celle de 2016, 1,41 million d'étrangers ont peut-être voté illégalement, dont 1,13 million ont voté pour les démocrates», a-t-il ajouté.

Lire aussi : «Vous devriez la fermer» : le conseiller de Trump fustige les médias, CNN répond

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales