Le porte-parole de la Maison Blanche aurait-il posté un mot de passe par erreur sur Twitter ?

Le porte-parole de la Maison Blanche aurait-il posté un mot de passe par erreur sur Twitter ?© Jonathan Moadab / RT France
Photo du tweet de Sean Spicer

Sean Spicer a été moqué sur Twitter pour avoir posté ce qui s'apparente à un mot de passe, avant de supprimer son message. De plus, il est apparu que le compte officiel du président américain était rattaché à un compte non sécurisé.

Après seulement quelques jours passés au poste de porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer est l'objet de moqueries pour avoir publié des messages pouvant s'apparenter à des mots de passe, avant de les supprimer. Problème, les internautes avaient fait des captures d'écran. 

Lire aussi : Un prof de lycée américain fait scandale en mimant l'assassinat de Trump dans sa classe

«Est ce que le porte-parole de la Maison Blanche vient juste de tweeter son mot de passe ? Je ne sais pas pour vous, mais moi je me sens en sécurité», a ironiquement posté une internaute. 

D'autres sont allés plus loin et ont imaginé qu'il s'agissait... des codes permettant à activer le lancement des missiles nucléaires. 

Un utilisateur a même imaginé la scène : «Sean Spicer se lève et regarde les choses qu'il doit faire. "Ah, numéro un, envoyer les codes de lancement nucléaires au président... voilà... OH NON ! COMMENT EST CE QUE JE SUPPRIME ?!"»

Lire aussi : Le premier entretien officiel téléphonique entre Poutine et Trump aura lieu ce 28 janvier

Un autre message, ressemblant plus à ce qui peut apparaître sur un écran lorsqu'un téléphone reste allumé dans la poche de son propriétaire, a aussi été posté par Sean Spicer. 

Lire aussi : «Alors que le monde se prépare pour la guerre», Gorbatchev veut interdire tout conflit nucléaire

Un compte Gmail pour le Twitter de la présidence 

Mais ce n'est pas la seule polémique qui a touché la Maison Blanche sur Twitter. Des internautes ont découvert que plusieurs comptes rattachés à la présidence, y compris le compte officiel du président des Etats-Unis et de la première dame, étaient liés à des comptes mails Google, pas suffisamment sécurisés pour de telles personnalités. 

«Cela fait sept jours, SEPT JOURS que le compte Twitter du président est lié à une ADRESSE EMAIL PERSONNELLE», a tweeté le journaliste américain Alex Zalben.

Une fois alertée de la polémique, la Maison Blanche a rapidement pris les mesures nécessaires et a lié le compte Twitter de Donald Trump à une adresse hébergée sur un serveur sécurisé situé à Washington. 

Ce n'est pas la première polémique relative à la sécurité à laquelle est exposée le nouveau président. Il a notamment été critiqué pour avoir continué à utiliser son téléphone personnel, un simple Androïd, en lieu et place du téléphone crypté approuvé par les services secrets. 

Lire aussi : Donald Trump aurait préparé un décret pour lever les sanctions contre la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage