La Turquie pourrait annuler l'accord sur les migrants après le refus grec d'extrader ses militaires

La Turquie pourrait annuler l'accord sur les migrants après le refus grec d'extrader ses militaires© Maxim Shemetov Source: Reuters
Le ministre turc des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a laissé entendre que si les huit militaires exilés en Grèce à cause de leur rôle supposé dans la tentative de coup d'Etat n'étaient pas extradés, l'accord sur les réfugiés pourrait être abandonné.

La Turquie pourrait annuler l'accord de réadmission des migrants signé avec la Grèce et l'Union européenne après le refus d'Athènes d'extrader huit militaires turcs accusés par Ankara d'avoir pris part au putsch manqué du 15 juillet, a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères.

«Nous avons demandé que les huit soldats soient traduits en justice. C'est une décision politique, la Grèce protège et héberge des comploteurs», a déclaré Mevlüt Cavusoglu, dans un entretien sur la chaîne de télévision publique TRT.

«Nous prendrons les mesures nécessaires, y compris l'annulation de cet accord de réadmission» des migrants, a-t-il ajouté. 

Le 26 janvier, la cour suprême grecque s'est opposée à l'extradition des huit militaires, qui avaient demandé l'asile politique, affirmant qu'ils craignaient pour leur vie en Turquie. Ils sont accusés d'être impliqués dans la tentative de coup d'Etat du mois de juillet. 

Lire aussi : Turquie : 6 000 personnes «peu fiables» licenciées sur fond d'état d'urgence prolongé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.