«Vous êtes de gros faux-culs» : Rodrigo Duterte s'attaque à l'Eglise catholique philippine

«Vous êtes de gros faux-culs» : Rodrigo Duterte s'attaque à l'Eglise catholique philippine © Romeo Ranoco Source: Reuters
Rodrigo Duterte a beaucoup de reproches à faire à l'Eglise catholique philippine

Lui même abusé par un prêtre dans sa jeunesse, le président philippin a accusé l'Eglise catholique de faire preuve d'hypocrisie et de ne «raconter que des conneries». Il a mis sa démission dans la balance si les allégations s'avéraient fausses.

Le truculent président philippin Rodrigo Duterte a lancé une nouvelle saillie dont il a le secret. Si il laisse un peu de répit à sa cible favorite depuis l’élection de Donald Trump, il n’en a pas pour autant perdu sa langue. C’est sur l'Eglise catholique que s’est cette fois abattu le courroux du chef d’Etat.

Lors d'un discours aux familles de victimes des forces spéciales, il a digressé sur un sujet qui lui tient à cœur : «Je remets en question l’Eglise catholique». S'adressant à l'institution, il l'invective : «Vous ne racontez que des conneries. Vous sentez vraiment mauvais : la corruption et le reste...».

Pour appuyer son propos offensif, il a conseillé à son auditoire la lecture du livre Altar of Secrets d'Aries Rufo, qui plonge dans les secrets de l'Eglise aux Philippines, ses scandales de corruption, de pédophilie, ou encore financiers, ainsi que l'omerta qui y règne. Le président philippin est allé jusqu'à déclarer qu'il démissionnerait, si les accusations contenues dans le livre n'étaient pas vraies.

Rodrigo Duterte a ajouté qu'il pourrait bien écrire lui-même un livre sur l'institution, intitulé Hypocrisie. Il a en effet expliqué avoir été abusé par un prêtre quand il était étudiant à l’Université de Davao, et a affirmé que trois membres du gouvernement ont également confié avoir subi des agressions sexuelles de la part de membres de l’Eglise.

Lire aussi : «Je brûlerai l’ONU» : Rodrigo Duterte répond aux accusations de violations des droits de l’homme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales