«Je brûlerai l’ONU» : Rodrigo Duterte répond aux accusations de violations des droits de l’homme

 «Je brûlerai l’ONU» : Rodrigo Duterte répond aux accusations de violations des droits de l’homme © Erik de Castro Source: Reuters
Rodrigo Duterte

Le président philippin a fait une autre déclaration farfelue en réponse aux accusations à son encontre. Après que l’ONU a appelé à enquêter sur Rodrigo Duterte, qui a admis avoir tué plusieurs criminels, ce dernier n’a pas été avare de menaces.

«Vous pouvez déposer une plainte devant les Nations unies, je brûlerai l’ONU si je viens aux Etats-Unis», a déclaré le président philippin, cité par le journal britannique The Independent. Il a tenu ces propos à l'occasion d'un discours sur une base militaire, dans la vile philippine de Zamboanga, en réponse aux critiques des experts de l’ONU qui ont demandé au gouvernement philippin d’enquêter sur le meurtre des personnes impliqués dans le trafic de drogues.

En réponse à ces accusations, Rodrigo Duterte a déclaré considérer la possibilité de faire sortir son pays de l’ONU, de la Cour pénale internationale et de mettre un terme aux accords avec les Etats-Unis.

Ce n’est pas la première fois que le président philippin décoche ses flèches contre l’ONU. Le 22 décembre, il a qualifié le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Zeid Al-Hussein, d’«idiot». Ce dernier a proposé d’enquêter sur Rodrigo Duterte, après que celui-ci avait reconnu avoir tué personnellement des trafiquants de drogue lorsqu'il était maire de la ville de Davao.

Lire aussi : Rodrigo Duterte admet avoir déjà tué de ses propres mains des présumés criminels

Le président philippin arrivé au pouvoir en juin dernier s’est démarqué à plusieurs reprises par ses déclarations extravagantes à l’encontre des Etats-Unis, l’UE et l’ONU. Ainsi, la semaine dernière, il avait menacé de rompre toute coopération militaire avec Washington après que les Etats-Unis avaient décidé d’arrêter d'aider Manille sur le plan financier.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage