Le président philippin traite l’ambassadeur américain de «fils de p*** gay», les USA enragent

Le président philippin Rodrigo Duterte est réputé pour son langage... fleuri.© Erik de Castro Source: Reuters
Le président philippin Rodrigo Duterte est réputé pour son langage... fleuri.

On a connu plus diplomate. Réputé pour son langage fleuri, le dirigeant philippin Rodrigo Duterte a provoqué un incident diplomatique avec Washington, qui réclame des explications après les insultes dont l’ambassadeur américain a fait l’objet.

«Comme vous le savez, je me bats avec l’ambassadeur [du secrétaire d’Etat américain John Kerry]. Cet ambassadeur gay, ce fils de pute. Il m’a emmerdé», a déclaré le président Rodrigo Duterte dans le dialecte tagalog, à la télévision locale, le 5 août.

Il reprochait notamment à l’ambassadeur américain Philip Goldberg de s’être «mêlé des élections en faisant des déclarations ici et là».

Le conflit entre le dirigeant, fraîchement élu en mai, et le diplomate ne date pas d’hier. Duterte l’avait déjà pris pour cible durant la campagne présidentielle, au cours de laquelle il avait régulièrement recouru aux insultes contre ses rivaux.

Il avait notamment accusé l’Américain d’avoir voulu violer un «superbe» missionnaire australien ayant été agressé sexuellement puis assassiné lors de troubles dans le pays en 1989. Philip Goldberg était alors monté au créneau.

Washington convoque l’ambassadeur philippin

Le département d’Etat américain a annoncé que l’ambassadeur philippin aux Etats-Unis, Patrick Chuasoto, avait été convoqué le 8 août afin de fournir des explications sur les attaques de Rodrigo Duterte.

Ancienne colonie américaine, les Philippines sont liés avec les Etats-Unis depuis de nombreuses années par un traité de coopération militaire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales