Nigeria: une double explosion fait dix victimes dans le nord-est du pays

Le Nigeria (capture d'écran de Google Maps)
Le Nigeria (capture d'écran de Google Maps)

Deux explosions ont retenti dans le quartier administratif de Potiskum, dans l’Etat de Yobe, au Nord-Est du Nigeria, annonce l’agence AFP en citant des sources policières.

Huit gardes civils, ces hommes qui prêtent main forte aux militaires dans la lutte contre l’organisation terroriste Boko Haram, ont péri lorsqu’un homme arrêté pour répondre d’accusations de vol a actionné les explosifs qu’il transportait sur lui vers 12h15 locales dans le quartier d’Igwanda.

Deux autres gardes civils ont péri dans une explosion qui s’est produite devant une taverne et une maison close dans le quartier Dorawa, qui avait déjà fait objet d’une attaque par des islamistes.

La ville de Potiskum, considérée comme la capitale commerciale de l’Etat de Yobe, a déjà été visée plusieurs fois des attaques terroristes, dont des attentats suicides, de Boko Haram.

Aucune organisation n’a pour le moment revendiqué cet attentat.

Plus tôt dans la journée, une autre attaque non revendiquée s’est produite au Tchad voisin, où plusieurs explosions ont secoué la capitale N'Djamena, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière nigériane.

Le nombre des attaques à la bombe au Nigeria a fortement augmenté depuis le 29 mai, lorsque le président Muhammadu Buhari, qui promettait d’«écraser les terroristes», est entré en fonction. Au moins 162 personnes ont été tuées dans quelques 17 attaques qui sont survenues sur cette courte période, selon l’AFP.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales