«Il devrait avoir honte» : l'ex-chef du renseignement n'a pas apprécié le discours de Trump à la CIA

«Il devrait avoir honte» : l'ex-chef du renseignement n'a pas apprécié le discours de Trump à la CIA Source: Reuters
L'exercice demandait de la modération : Donald Trump en aura fait, comme à son habitude, un show politique - ce qui n'a pas plu à John Brennan, ancien directeur de la CIA

Tenant des propos très politisés face aux journalistes devant le mémorial des héros de la CIA, Donald Trump s'est attiré les critiques de l'ancien directeur des renseignements, qui ne lui pardonne pas cette «autopromotion» jugée «déplorable».

L'ancien directeur de la CIA, John Brennan, n'est pas réputé pour avoir la langue dans sa poche. Le 21 janvier, après le discours tenu par le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump au siège des services secrets américains, à Langley Falls en Virginie, il a reproché à ce dernier d'avoir profité de sa visite dans les locaux de la CIA pour se mettre en avant.

«Je suis très attristé et en colère contre la déplorable opération d'autopromotion à laquelle s'est livrée Donald Trump en se mettant en scène devant le mémorial des héros de la CIA», a-t-il affirmé. Selon lui, le président américain se serait livré à un mélange des genres en posant devant un monument historique et apolitique afin de redorer son image, alors que sa prise de fonction fait l'objet de vives contestations.

«Il devrait avoir honte», a même affirmé John Brennan, évoquant la teneur du discours de Donald Trump, qui n'avait pas pour objet les seuls services secrets. Le président américain a, en effet, profité de l'occasion pour s'adresser à la presse et pour tenir des propos très politisés - une indélicatesse, selon l'ex-chef de la CIA, qui estime qu'une telle visite requérait neutralité et pondération.

Alors que certains commentateurs décrivent des relations très tendues entre Donald Trump et les services secrets, notamment depuis l'affaire du prétendu dossier compromettant que détiendrait la Russie à propos du nouveau président, ce nouvel épisode ne risque pas d'améliorer les rapports entre la Maison blanche et les services secrets. Pourtant, Donald Trump n'avait pas tari d'éloges lors de son discours, affirmant : «Personne n'a de plus grand respect pour la CIA que Donald Trump : je vous aime et je vous respecte».

Lire aussi : «Manifestation anti-Trump à l’université de Washington : une personne blessée par balle»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.