Une bagarre générale éclate au parlement turc suite à une protestation de députés (VIDEO)

Une bagarre générale éclate au parlement turc suite à une protestation de députés (VIDEO)© euronews (in English) / Reuters Source: Reuters

Un violent mouvement de foule s'est déclaré au beau milieu d'une session du parlement turc, après qu'un député s'est attaché au micro en signe de protestation contre les réformes constitutionnelles de masse entreprises par le président Recep Erdogan.

Une réunion du Parlement turc a été perturbée lorsque des députés ont voulu protester contre les réformes donnant davantage de pouvoir à Recep Tayyip Erdogan.

La députée indépendante Aylin Nazliaka, intervenant devant ses collègues, s'est attachée au micro avec des menottes pour illustrer le recul des libertés individuelles dans le pays. 

L'action de la députée a immédiatement provoqué des affrontements violents entre opposants et soutiens du président Erdogan. 

Le Parlement turc a déjà approuvé un certain nombre de décrets  en vue de la réforme, mais si toutes les clauses de cette dernière sont adoptées, la nouvelle législation permettrait au président de nommer des ministres et des hauts fonctionnaires, de promulguer des décrets, de dissoudre le Parlement et de gouverner la Turquie jusqu'en 2029.

Recep Tayyip Erdogan affirme que la législation fournira une stabilité très attendue en ces temps troubles pour la Turquie. Mais les critiques affirment cependant que le président aurait beaucoup trop de pouvoir, ce qui ouvrirait la voie à un Etat autoritaire. 

Les bagarres ne sont pas chose rare au Parlement turc. La semaine dernière, des représentants du peuple s'étaient déjà battus lorsqu'un député avait essayé de filmer une session de vote. 

Depuis une tentative de coup d'Etat avortée en juillet 2016, l'état d'urgence a été décrété dans le pays, entraînant l'expulsion de dizaines de milliers de personnes au sein des plus hautes institutions de l'Etat, accusés de conspiration et d'être des partisans de l'opposant Fethullah Gülen, exilé aux Etats-unis et auquel cette tentative de coup est attribuée par les autorités.

Lire aussi : Turquie : 6 000 personnes «peu fiables» licenciées sur fond d'état d'urgence prolongé

Le 9 janvier dernier, alors que les députés se penchaient sur le projet de réforme constitutionnelle, plusieurs centaines de personnes qui manifestaient devant le Parlement turc à Ankara ont été dispersées par des tirs de grenades lacrymogènes ainsi que des canons à eau.

Lire aussi : Turquie : une manifestation contre le renforcement des pouvoirs du président violemment réprimée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales